Mobilité: et si nous nous adaptions au collaborateur du 21e siècle ?

Les réseaux internes n'ont pas été conçus pour l'usage de tablettes sans fil et de smartphones, et leur couverture connaît quelques défaillances sur certaines zones du périmètre d'entreprise.

La mobilité, opportunité ou problématique pour les entreprises actuelles ? Il faut dire que ces dernières ont tendance à s’organiser autour de sites multiples et qu’elles se veulent moins rigides dans leurs méthodes de travail. Le collaborateur, de son côté, est devenu nomade, libre de se déplacer et de travailler où il le souhaite, une nouvelle tendance rendue possible grâce à la technologie.

Aux côtés des ordinateurs portables, le développement des réseaux sociaux, les accès Wi-fi à haut-débit ainsi que la prolifération des smartphones et autres tablettes multimédia apportent aux collaborateurs d'entreprise des méthodes de communication et de travail qui relevaient encore de la science-fiction il y a quelques années. Un des instigateurs de cette évolution s'appelle l'iPad. À peine 9 mois après son lancement, Apple annonce déjà que 80% des sociétés du palmarès Fortune 100 ont déployé l'iPad ou sont en phase pilote.

De plus, selon Gartner, 43% des collaborateurs en entreprise utilisent déjà des équipements connectés aux réseaux sans fil, un chiffre qui bondirait à 58% en 2014. Il s'agit désormais d'optimiser l'expérience de ces utilisateurs pour tirer avantage de cette évolution des comportements : les collaborateurs doivent être capables de travailler où et quand ils le souhaitent, et quel que soit l'équipement utilisé.
 
Les moteurs de Mobilité
Au cours de ces dernières années, bon nombre d'entreprises ont proposé des smartphones à leurs collaborateurs pour doper leur productivité. Nous passons désormais à l'étape suivante, avec des équipements sans fil de type iPad et iPhone qui deviennent omniprésents au sein de l'entreprise.
 
Avec néanmoins une différence majeure : ces équipements de nouvelle génération appartiennent, pour l'essentiel, au collaborateur, ce qui multiplie les équipements grand public au sein des environnements d'entreprise. L'iPad fascine les collaborateurs qui n'hésitent plus à vouloir reproduire leur expérience personnelle d'utilisateur au sein de leur entreprise, introduisant de même de nouvelles fonctionnalités et services informatiques, parfois au grand dam des équipes informatiques.

Traditionnellement, les directions IT ont toujours refusé que les équipements personnels accèdent au réseau d'entreprise et qu'ils soient utilisés dans le cadre professionnel. La raison ? La plupart des réseaux ne sont pas capables de prendre en charge les produits de dernière génération, compte tenu d'une architecture obsolète, d'une consommation abusive de bande passante, ou d'un réseau non-pervasif qui limite la mobilité.

Garantir la mobilité grâce à un réseau sans fil
Il existe de nombreux défis à relever pour déployer des réseaux réellement pervasifs et capables de prendre en charge la prolifération des nouveaux équipements.
Tout d'abord, les autres tablettes récemment lancées à l'occasion du Mobile World Congress, sont très riches en fonctionnalités et contenus multimédia. Les applications, les vidéos et les sites web à contenu riche requièrent un réseau sans fil dont la bande passante offrirait vitesse et fiabilité.

Pour compliquer davantage les choses, nous ne parlons pas ici d'un seul équipement connecté sur le réseau, mais potentiellement de milliers d'entre eux, d'autant que le collaborateur dispose de plusieurs de ces équipements. Malheureusement, pour beaucoup d'entreprises, les réseaux existants (de type 802.11 a/b/g) et les infrastructures anciennes peinent à faire face à cette demande, occasionnant ainsi des goulots d'étranglement et autres performances atones.
 
Autre carence des réseaux hérités: ils n'ont pas été planifiés, ni conçus pour l'usage de tablettes sans fil et de smartphones, et leur couverture connaît quelques défaillances sur certaines zones du périmètre d'entreprise. La plupart de ces équipements n'ont pas de port Ethernet filaire vers lequel basculer en cas d'absence du signal Wi-fi, ce qui rend impératif de déployer un réseau sans fil adapté à des environnements denses comme l'iPad. Après tout, les utilisateurs sont en droit  de se servir de leurs dispositifs où qu'ils se trouvent dans leur entreprise, et sans défaillance de la connexion.
 
Comment prendre en charge ces équipements et assurer le bon fonctionnement d'applications sensibles à la latence comme Skype, YouTube ou iTunes ? La réponse est un réseau sans fil pervasif qui offre un roaming à haut-débit et continu, sur un ou plusieurs domaines IP. Les entreprises ont intérêt à opter pour des solutions qui utilisent des contrôles automatiques sur l'infrastructure. Ces contrôles optimisent les performances des postes clients et rendent le réseau Wi-Fi plus stable dans sa globalité. Les entreprises s'assurent ainsi d'un réseau sans fil qui offrira des performances appropriées et pérennes sur l'ensemble du périmètre de couverture.
 
Le contrôle est au coeur de la problématique d'accès aux réseaux : il s'agit de savoir discriminer entre l'équipement personnel d'un collaborateur et celui mis à sa disposition par l'entreprise, pour ainsi surveiller le comportement de chaque profil d'équipement. Le réseau sera alors en mesure d'appliquer à chaque équipement un ensemble de règles spécifiques, pour limiter les accès et fonctionnalités. Ainsi, un iPad personnel n'accédera pas aux données financières  de l'entreprise.

Une fenêtre sur l'avenir
Impossible aujourd'hui de nier l'importance de la mobilité en entreprise. Il s'agit désormais de satisfaire  les besoins en réseau toujours plus importants des collaborateurs mobiles pour concrétiser les promesses de productivité des équipements et applications de nouvelle génération.
 
Aujourd'hui, les consommateurs sont à la pointe de la technologie, comme le souligne l'essor des tablettes multimédia et des smartphones. Les entreprises doivent désormais repenser leur architecture réseau existante ainsi que leurs règles d'accès, avec pour ambition d'éviter d'imposer des contraintes trop restrictives aux équipements personnels que leurs collaborateurs souhaitent utiliser.

Test connexion