Google+, le nouvel alibi des hackers sur Facebook

Si un élément apparaît comme désirable pour un grand nombre de personnes, alors il sera offert sur Facebook mais au travers d’une arnaque. Le nouveau réseau social Google+, ne déroge pas à la règle et suscite déjà la convoitise des arnaques en tout genre et des hackers.


Il existe un dénominateur commun aux arnaques sur Facebook : elles offrent toutes des choses auxquelles on ne peut pas résister. Que ce soit des pièces gratuites pour Farmville, un bouton "Je n'aime pas" ou une photo alléchante... Si un élément apparaît comme désirable pour un grand nombre de personnes, alors il sera offert sur Facebook mais au travers d'une arnaque.
 
Le nouveau réseau social Google+,  ne déroge pas à la règle et suscite déjà la convoitise des arnaques en tout genre et des hackers.
 
Comment cette arnaque est-elle montée ?
                                              
L'arnaque apparaît souvent dès le fil d'actualité. En cliquant sur un des éléments Google+ du fil d'actualité, l'utilisateur est envoyé vers une véritable page d'application Facebook. Malgré une certaine vigilance de Facebook, qui supprime quotidiennement ces pages d'applications, les arnaqueurs en créent toujours de nouvelles.

Mais quelle est la raison de ce type d'arnaque ? En créant ces applications, les arnaqueurs peuvent accéder aux informations confidentielles du profil Facebook, si l'utilisateur l'y autorise en cliquant sur "Accepter". Au-delà même du fil d'actualité, ce sont tous les liens "Google+" sur Facebook qui amènent à cette page où l'application demande la permission d'accéder aux données Facebook.
 
Et c'est là tout l'intérêt de l'arnaque : la collecte de données du compte et des emails. La seule autre chose que cette application fait est de se répandre via vos amis. Tout d'abord on vous demande d' "Aimer" l'application, ce qui entraîne l'apparition de l'application dans le fil d'actualité de vos contacts.
 
Et, juste au cas où vos articles n'apparaissent pas dans leur fil d'actualité, une étape supplémentaire existe en vous demandant d'envoyer des "invitations" directement à vos amis. Au lieu de véritablement envoyer des invitations, vous envoyez des demandes Facebook qui apparaîtrons dans la boîte de notifications de chaque ami sélectionné.
 
Une fois ces étapes franchies, l'utilisateur se retrouve sur la page d'accueil de Google+, et lorsque celui-ci essaye de se connecter, surprise !, il n'y est pas invité.
 
Prudence, prudence !
 
Comme toujours, nous recommandons vivement que chacun traite chaque post de son mur et de son fil d'actualité avec une grande prudence. Si un élément semble être "trop beau pour être vrai", revérifiez avec la personne dont le nom apparait sur le post.

Autour du même sujet