Demain, le Search selon Google…

Monétiser la recherche sur internet est le cœur d’activité de Google. En cette fin 2012, Google domine outrageusement avec une part de marché mondiale de 79%. Et pour rester leader, Google n'a d'autre choix que d'innover. Vers quoi ?

Monétiser la recherche sur internet est le cœur d’activité de Google. En cette fin 2012, Google domine outrageusement avec une part de marché mondiale de 79%. Un solide leader donc.
Or, plusieurs tendances sont en train d’émerger et peuvent à terme remplacer le Search tel qu’on le connait. Au premier chef de ces tendances se trouve la Data. L’explosion de la masse des données produites par les nouveaux usages du consommateur (tweets, posts, commentaires…), la progression des conditions de stockage, ainsi que les capacités nouvelles de traitement des données, permettront à la marque d’analyser le comportement du consommateur, et d’anticiper ses besoins en lui proposant des produits qui correspondent pleinement à son sociotype.
La deuxième tendance forte est celle de la mobilité. Dès lors, la data va se recouper avec la localisation et permettre de pousser des offres calibrées en temps réel sur les appareils – smartphones et tablettes – du consommateur en fonction du lieu où il se trouve.
Pourquoi ne pas imaginer dès lors que votre smartphone préparera tout seul une liste de course et qu’il vous la « pushera » lorsque vous passerez à proximité de votre supermarché préféré le vendredi en fin de journée, parce qu’il sait que vous allez le vendredi en fin de journée faire vos courses dans ce supermarché ? Bien évidemment, cette liste de course vous proposant des coupons de réduction à utiliser dans le magasin sur vos produits préférés.

Google travaille sur ce type de scenarii. La Big Firm californienne a déjà mis sur le marché une application – Field Trip – qui pousse de l’information autour des restaurants, des bars, des lieux historiques et des offres commerciales qui intéresseraient spécifiquement le détenteur du smartphone.

Et ce n’est peut-être pas un hasard si Google, fort de son leadership en Search, en Mapping (avec Google Earth) et désormais sa puissance sur le mobile (en hard avec Motorola, et en soft avec Android), se positionne sur ce type d’applications.

Il est fortement possible que Google anticipe une transformation de la recherche d’informations par le consommateur du fait des changements technologiques en cours.
Bien évidemment, cette transformation sera au long cours, et toutes les catégories de produits ne seront pas affectées de la même manière. Les produits touristiques et les voyages seront certainement parmi les premiers à ne plus être « searchés » comme nous le faisons aujourd’hui.
Il est en effet d’ores et déjà possible de savoir combien de fois un individu voyage par an, pour quel type de voyage, et vers quelle destination, à quelle fréquence, en recoupant les différentes données de réservation. Demain, Amazon analysera ces données et adressera au consommateur des propositions de livres à acheter aux moments où il est susceptible de préparer un nouveau voyage.
Nécessairement, la valeur de certains mots clés vendus par Google va décroitre : plus besoin pour la marque d’être ultra-présente sur le moteur de recherche puisque la donnée nous permet de comprendre les usages du consommateur, et de lui pousser une offre personnalisée correspondante.

De même, les spécifications autour des mots clés vont être impactées (exemple : roses blanches livraison gratuite), puisque les futurs moteurs de recherche (intégrés à l’appareil et utilisant la reconnaissance vocale) sauront déjà que le consommateur aime des roses qui sont blanches, et que celui-ci ne saurait envisager un achat sans livraison gratuite.

Le Search ne va bien évidemment pas disparaitre du jour au lendemain. Son évolution par contre, c’est déjà demain.

Autour du même sujet