Le fax électronique a des arguments à faire valoir

Le fax reste bien un moyen de communication essentiel. Il confère un caractère officiel aux documents et l’accusé de réception permet de savoir si la communication a abouti. Sa valeur juridique est reconnue et il sert régulièrement à transmettre des documents officiels ou peut faire office de preuve devant les tribunaux.

L’actualité vient de nous rappeler que l’administration française fonctionne encore souvent avec des fax machines, qui génèrent un document papier, avec toutes les contraintes qui y sont associées :
  • Maintenance du matériel qu’il faut régulièrement entretenir et réparer,
  • Coût du papier et des consommables (toner, cartouche d’encre),
  • Problème de fiabilité en cas de panne ou d’absence de consommables.
 L’avènement de l’e-mail n’a pas effacé le fax, il lui a au contraire donné un nouveau souffle avec l’apparition du fax électronique. Le fax électronique reste un fax avec un numéro de téléphone associé, mais il est transmis à son destinataire par e-mail. Avec le fax électronique, plus de problème de papier ou d’encre, plus besoin de se préoccuper des pannes matérielles.
L’avantage du fax électronique, c’est qu’on dispose d’une traçabilité totale de la communication fax, on peut suivre son cheminement exact, depuis l’émetteur jusqu’au destinataire, il n’y a plus de risque de perte, l’accusé de réception électronique confirme avec certitude que le fax a bien été reçu.
Les solutions de fax électroniques sont en outre parfaitement sécurisées, avec les communications qui transitent par des serveurs sous surveillance.
Il est temps pour l’administration française de supprimer ses vieux télécopieurs et de les remplacer par des solutions de fax électroniques. Cela sera moins coûteux en terme de maintenance et consommables, et c’est plus écologique puisque les fax ne sont plus imprimés.

Fax