Focus sur un job en or : le/la Digital Evangelist

Chaque mois, notre partenaire Robert Half Technologie met en avant un profil qui a le vent en poupe sur le marché de l’emploi informatique/web/digital. Le cabinet de recrutement détaille son rôle, sa formation, son salaire et sa pertinence aujourd’hui.

Quel est son rôle ?  Opérant chez un annonceur, ou intervenant en qualité de conseil (le plus souvent en indépendant), le Digital Evangelist est en charge du développement de la culture digitale au sein de l’organisation. Contrairement au Chief Digital Officer (fonction que nous nous proposons d'aborder prochainement), il n’est pas en charge, de bout en bout, du plan de transformation digitale associé à des préconisations qu’il aurait lui-même initiées. Son rôle de conseil se situe, avant tout, auprès des différentes équipes concernées, afin qu’elles puissent incuber et s’adapter à l’évolution de leurs fonctions.

En conséquence, parmi ses différentes tâches, se distinguent : L’accompagnement de la Direction Digitale sur la mise en perspective des enjeux digitaux / cross-canaux spécifiques au marché dans laquelle la société évolue La mise en place d’un audit de l’organisation actuelle, L’identification et la mise en place (idéalement de concert avec les RH) de relais en interne, de « key people » qui pourront faire l’intermédiaire entre la gouvernance et les différents métiers « impactés ».  L’animation de réunions pour… évangéliser, vulgariser, susciter l’adhésion collective, pousser l’individu à bousculer ses habitudes pour le bien global de l’organisation (« on est tous dans le même bateau »). l’élaboration d’une feuille de route et la fixation d’objectifs, comme un véritable Chef de Projet / Change Manager.

Quelle est sa formation ? 
Il n’existe pas de formation type. Mais nous allons tout de même davantage trouver de Digital Evangelist bénéficiant d’une formation de type école de commerce généraliste. Le Digital Evangelist aura par la suite vécu des mutations au sein de « brick & mortar », expérience qu’il souhaitera mettre à profit pour accompagner d’autres organisations dans ce chantier stratégique.En général, une véritable stature de Digital Evangelist s’acquiert après une dizaine d’années d’expérience, car il faut la posture indispensable pour légitimer ses actions. Très transverse, il doit impliquer et convaincre les parties prenantes sans pour autant être leur manager direct.

A quel salaire peut-il prétendre ?
Après 10 ans d’expérience, et sur un modèle CDI au sein de l’organisation, son salaire peut largement dépasser les 100K€.

Pourquoi ce profil a-t-il le vent en poupe aujourd'hui ?
Aujourd’hui, l’immense majorité des organisations, et quels que soient leurs secteur d’activité et taille, sont concernées par une transformation digitale ou cross-canal. Il est donc vital de se doter d’un profil capable d’accompagner avec lucidité la société dans ce projet. Encore trop peu de profils ont emmagasiné suffisamment d’expérience leur permettant de la transmettre avec efficacité, et d’avoir une posture légitime pour influer la politique stratégique en amont, afin qu’elle prenne en compte ces évolutions digitales (au niveau des usages, etc...) et ainsi donner à l’organisation les moyens structurelles de ses ambitions.

Recrutement / Gouvernance