SEO & start-ups : 4 erreurs qui vous empêchent de tirer du trafic des moteurs de recherche

Le SEO est souvent une partie délaissée de plein gré ou par manque de temps par les start-up qui préfèrent se tourner vers des leviers d’acquisition plus facilement contrôlables, comme le référencement payant, ou sur l’amélioration de leur produit.

lire les recommandations de Google

Les résultats naturels représentent plus de 80% des clics des internautes et le taux de clic moyen d’une page dans le top 5 est de 22.9% (contre 7% de clic moyen sur une annonce adwords). Le trafic potentiel que peut tirer un site internet du SEO est donc énorme, à condition de ne pas commettre l’une des erreurs suivantes.

1.       L’utilisation de paramètres d’URL pour gérer les différentes langues de votre site

Si vous souhaitez traduire le contenu de votre site ou de votre blog, ne choisissez pas les paramètres d’URL pour gérer l’affichage des différentes langues de votre site. Préférez plutôt l’utilisation d’un sous-dossier.

Par exemple, la structure http://exemple.com/de est préférable à http://exemple.com/index.php? language_id=de

Pourquoi ? Il n’est pas possible de cibler géographiquement un paramètre d’URL via Google Webmaster Tools contrairement à un sous-dossier. En d’autres termes, il sera impossible d’indiquer (de manière simple) à Google que toutes les pages contenant le paramètre « language_id=de » doivent être indexées sur Google.de. Si votre site est configuré de la sorte, la version allemande n’est pas visible sur les moteurs de recherche, et vous perdez du trafic potentiel.

Pour aller plus loin : lire les recommandations de Google

2.       La mauvaise configuration des canonical tags et redirection 301

L’implémentation des canonical tags et redirections 301 permet de gérer le contenu dupliqué et de définir les pages prioritaires de votre site. Généralement, un site possède de nombreuses pages présentes en double : version sans www. et version avec www., version sécurisée (https://) et version non sécurisée (http://)) ou très similaires (un site d'e-commerce aura par exemple une page jeans homme, jeans homme taille 38, jeans homme taille 40…). Il faut l’indiquer à Google à l’aide d’un canonical tag ou d’une redirection 301.

Par exemple, http://exemple.com/ devra être redirigée vers http://www.exemple.com/.

Autre exemple, http://exemple.com/jeans-size=38 & http://exemple.com/jeans/ doivent comporter un canonical tag précisant que http://exemple.com/jeans est la page référente et http://exemple.com/jeans-size=38 une version dupliquée.

Pourquoi ? Trop de contenu dupliqué peut mener à une pénalité Panda et faire chuter votre trafic organique. Par ailleurs, les canonical tags indiquent à Google les pages de votre site à traiter en premier et améliorent le processus d’indexation de votre site.

Pour aller plus loin : lire les recommandations de Google 


3.      
Mauvaise écriture du fichier robots.txt

Le fichier robots.txt sert à bloquer au crawl certaines pages de votre site internet. Il peut être utilisé pour optimiser la lecture de votre site par les moteurs de recherche. Si vous ne l’avez pas créé pour votre site, ce n’est pas très grave. Sinon, vérifiez qu’il ne bloque pas des catégories entières de votre site ou votre site tout entier.

S’il comporte l’écriture suivante disallow :/, cela signifie qu’il empêche votre site d’être crawlé par Google

S’il comporte quelque  chose du type disallow :/categorie, cela signifie qu’il empêche la catégorie en question d’être crawlée.

Pourquoi ? Si Google ne peut pas crawler votre site ou une partie, il ne pourra pas associer de mots-clés à la page enregistrée dans son index. En d’autres termes vous ne rankerez sur aucun mots-clés et ne tirerait donc pas de trafic des moteurs de recherche.

Pour aller plus loin : lire les recommandations de Google

4.       Le contenu des balises titres

Il faut éviter d’utiliser le nom de votre marque comme titre de vos pages. Le titre est le premier signal que l’on envoie à Google sur le contenu d’une page, et une aide précieuse pour l’aider à déterminer les mots-clés sur lesquels votre page devrait ranker.

Prenons l’exemple d’un e-shop de chaussures X, plutôt que de choisir « Bienvenue chez X » comme titre, il vaut mieux choisir « Vente de chaussures en ligne sur X ».

Pourquoi ? Non seulement cela est plus clair pour l’internaute (qui n’est pas censé connaître votre marque) mais c'est une condition nécessaire (mais non suffisante) pour bien ranker sur un mot-clé compétitif. Passer du temps à réécrire les descriptions de votre site (à condition que vous ayez une recherche de mots-clés à portée de main) reste un basique pour gagner simplement en trafic organique.

Pour aller plus loin : lire les recommandations de Google

 

Si vous souhaitez gagner en visibilité sur le web, il faudra commencer par régler ces problèmes que je rencontre souvent sur les sites de mes clients. Après correction, j’ai toujours remarqué un gain de trafic immédiat.

Indexation / Google