Réduire ses coûts de maintenance et de support d'équipements réseau : 5 conseils

Les coûts de maintenance représentent environ 15 à 25% des dépenses IT des entreprises chaque année. Comment réduire ses coûts, sans pour autant compromettre la sécurité, la fiabilité ou la performance réseau ?


Selon Gartner, les coûts de maintenance représentent environ 15 à 25% des dépenses informatiques totales des entreprises chaque année.[1] Le cabinet d'études reconnaît également que les responsables d'achats informatiques considèrent de plus en plus les revendeurs de matériel d'occasion et les fournisseurs de services de maintenance tiers afin de réduire les coûts et d'allonger la durée de vie des équipements informatiques.[2]

Comment réduire ses coûts de maintenance matérielle et de support d'équipements réseau, sans pour autant compromettre la sécurité, la fiabilité ou la performance de leur réseau ?

 

Les 5 pratiques d’excellence

Pratique d'excellence n° 1 : Évaluer les prévisions de croissance des réseaux, les résiliations des contrats de support OEM et les services nécessitant des réductions de coûts

Une évaluation approfondie des ressources réseau et des objectifs commerciaux permet aux entreprises d'en identifier les composantes essentielles, critiques et secondaires, de planifier des applications futures et des obligations en termes de performance réseau, et de déterminer des options de support alternatives ainsi que des améliorations matérielles, de support et de maintenance.

Pratique d'excellence n° 2 : Analyser les contrats de support et de maintenance existants pour vérifier les accords sur les niveaux de service

Au moment de déterminer les niveaux de services de maintenance et les coûts associés, deux règles générales devraient être prises en compte.

Lorsqu'elles analysent leurs accords sur les niveaux de service, les entreprises devraient classer leurs périphériques réseau selon leur importance. Les périphériques les plus critiques requièrent les niveaux de service les plus élevés, alors que les appareils moins importants exigent peu ou pas de maintenance, si l'entreprise emploie une stratégie de renouvellement pour réduire les interruptions de service et les coûts.

Il convient également de considérer si les garanties de meilleur service d'un OEM sont avérées, notamment en les comparant à d'autres options de support, qui respectent des directives strictes en matière d'accords sur les niveaux de service, y compris des pénalités pour non conformité.

Pratique d'excellence n° 3 : Rechercher des opportunités pour allonger la durée de vie des équipements

Selon une étude de Forrester[3], 79% des entreprises renouvellent leur infrastructure réseau câblée tous les cinq ans, en s'appuyant sur des moyennes du secteur établies par leurs OEM. En réalité, les entreprises pourraient éviter des mises à niveau prématurées et des coûts de renouvellement en conservant leurs appareils viables plus longtemps grâce à un service de support tiers.

Pratique d'excellence n° 4 : Consolider ses contrats de maintenance

Pouvoir résilier et gérer plusieurs contrats de maintenance différents par le biais d'un point de contact unique simplifie le processus de détermination et de gestion des contrats de service, quel que soit l'OEM ou le fournisseur de services. De plus, les entreprises devraient éviter de dépendre d'un seul fournisseur aux contrats pluriannuels rigides, et plutôt opter pour des accords de service mensuels flexibles avec un fournisseur tiers. Cela leur permettrait d'adapter leurs services de support uniquement selon leurs besoins.

Pratique d'excellence n° 5 : Considérer les avantages des services de support hybrides

L'augmentation constante des services de support hybrides démontre une tendance croissante des entreprises à miser à la fois sur des offres de maintenance d'OEM et sur des offres de maintenance indépendantes tierces pour proposer des outils abordables et de qualité. Gartner recommande d'évaluer le support matériel des fournisseurs de matériel d'occasion et des fournisseurs de maintenance tiers pour ce qui concerne les services moins importants, l'après-garantie, la fin de vente ou la fin de support. Le support tiers est également bien adapté aux périphériques à haute densité ainsi qu'aux situations où des conditions de vente flexibles sont requises.


[1] Gartner, « Cinq recommandations essentielles pour réduire vos coûts de maintenance et de support d'équipements réseau » Caio Misticone, Novembre 2012.

[2] Gartner, « Les revendeurs de matériel d'occasion permettent des économies de coûts matériels et de support » Eric Goodness, Christine Tenneson, Février 2015.

[3] Forrester, « Remettre en cause les contrats de maintenance courants et renouveler les équipements pour réduire les coûts », une étude commandée par Curvature à Forrester Consulting, mai 2013.

Réseaux / Forrester