Cybersécurité : les PME démunies face aux nouveaux risques

La sécurité pose un réel problème aux PME qui n’ont souvent pas les moyens d’avoir une équipe IT dédiée pour faire face à tous les challenges engendrés par les nouvelles technologies. A cela s’ajoute l’inventivité des hackers qui ne cessent de renouveler leurs techniques d’attaque.

Pour répondre à la problématique de la sécurité informatique, l’ANSSI (Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information) et la CGPME (Conférence générale des petites et moyennes entreprises)  ont publié un guide de bonnes pratiques de l’informatique  relatant les 12 règles essentielles pour sécuriser les équipements informatiques.

Les mesures sont variées, et pour certaines basiques : sécurisation des mots de passe, de la connexion wi-fi, sauvegardes régulières ou encore mise à jour des logiciels pour disposer des derniers patchs de sécurité. 

Mais, parmi ces mesures basiques, certaines règles viennent encadrer les nouveaux usages informatiques.

Règle n°3 : Bien connaître ses utilisateurs et ses prestataires

Le conseil pourrait sembler évident mais à l’heure des services hébergés en cloud, il est primordial de connaître les standards de son fournisseur en termes de sécurité et de conformité. Selon une étude Freeform Dynamics commandée par Barracuda Networks, 69% des entreprises prévoient une utilisation de plus en plus fréquente du cloud pour les services essentiels tels que les emails et la gestion de la relation client.

Pour bien penser sa sécurité, il faut aussi comprendre quelle expérience les utilisateurs feront des infrastructures et des services informatiques. 

Règle n°6 : Être aussi prudent avec son smartphone ou sa tablette qu’avec son ordinateur

Autre tendance pouvant affecter la sécurité de l’entreprise : l’utilisation croissante de tablettes et de smartphones – qu’ils soient personnels (BYOD) ou fournis par l’entreprise. Les collaborateurs utilisent ces terminaux pour travailler et pour accéder au réseau de l’entreprise, toujours selon l’étude Freeform Dynamics : 62% des interrogés prévoient une augmentation de l’accès mobile et à distance aux réseaux informatiques de l’entreprise.

Pourtant ce matériel reste très peu sécurisé et représente un danger notable. Chaque appareil personnel connecté au réseau représente une porte d’entrée potentielle pour les cyberattaques.  Les entreprises doivent donc s’assurer de la sécurisation de ces terminaux, soit en les fournissant elles-mêmes à ses employés soit en offrant une solution pour sécuriser leurs propres appareils.

Les entreprises sont conscientes des problèmes de cybersécurité auxquelles elles se confrontent, mais ne savent pas par où les attaquer. Le guide prodigue les conseils essentiels, les avertit du danger, mais il est essentiel maintenant d’enseigner aux PME les bonnes pratiques de la sécurité informatique.

Smartphone / Réseaux