Comment tirer parti des objets connectés pour transformer les communications unifiées

Les "wearables" type montres connectées introduisent de nouveaux usages dans les entreprises et impactent les fonctionnalités des systèmes de communications unifiées.

Alors que le marché de l’internet des objets et des objets connectés se développe dans le grand public, de même que l’essor des tablettes et des smartphones a  favorisé le phénomène du BYOD, du NFC « near field communication »  et du bluetooth, les « wearables device » type montres connectées introduisent de nouveaux usages dans les entreprises et impactent les fonctionnalités des systèmes de communications unifiées.

Les objets connectés comme relais de vos terminaux de communication

Une des nouvelles  fonctionnalités apportée par  les montres connectées est  le « taptic engine”, qui vous prévient au moyen d’une vibration sur le poignet dès que vous recevez une notification.

Les nouveaux systèmes de communications unifiées pensés pour s’associer avec n’importe quel type de terminaux intègrent facilement ces montres connectées pour vous rappeler les derniers appels et messages laissés sur vos messageries vocales. Cela se fait via la mise en place de politiques de mobilité incluant les smartphones ou tablettes, ces derniers relaient automatiquement les notifications aux objets connectés  reconnus et autorisés par les services IT, respectant ainsi la politique de BYOD (Bring Your Own Device) et  limitant les risques liés au piratage des données.

Le Bluetooth s’invite sur votre téléphone de bureau

Innovation venant des smartphones,  le bluetooth se généralise sur les postes d’entreprise  pour favoriser la mobilité. Il permet d’intégrer très facilement de nouveaux périphériques comme des docks ou des systèmes d’audio conférence et d’éliminer les contraintes liées aux problématiques de connectivités et de compatibilité d’équipements.

Le NFC et le « swipe »  améliorent l’interaction fixe mobile

Le « swipe » ou « balayage » est ce geste popularisé par les nouvelles interfaces tactiles où l’on glisse sa main ou un terminal sur un capteur déclenchant une action prédéfinie. L’association du NFC et du « swipe » permet de révolutionner  des fonctions  peu intuitives telles que le transfert d’appel.

L’objectif est de simplifier la mobilité interne, en permettant le transfert d’un appel du smartphone vers n’importe quel poste fixe dans l’entreprise, sans aucune autre manipulation de la part de l’utilisateur que d’approcher son smartphone d’un « tag » NFC.

Le cas d’usage typique est le transfert d’un appel sur un poste de salle de réunion, afin de disposer d’un confort audio supérieur, notamment en main libre, et d’éviter une conversation prolongée sur le smartphone. L’utilisateur a ensuite la possibilité de récupérer l’appel à nouveau sur celui-ci pour continuer à converser tout en se déplaçant dans les locaux. Avec cette technologie, l’utilisateur n’a pas besoin de connaître le numéro de ligne du poste de destination, ni les manipulations via des touches de fonction du poste.

Afin de proposer cet usage novateur à ses utilisateurs, l’administrateur de la solution de Communications Unifiées programme les « tags » NFC à l’aide d’une application fournie. Chaque tag contient les informations nécessaires, et notamment le numéro du poste fixe sur lequel le tag sera apposé.

La communication de l’ordre de transfert de l’appel vers le serveur de communication, se fait via le WIFI de l’entreprise.

Le NFC – Near Field Communication - est une évolution de la norme RFID, permettant le stockage d’informations sur un circuit de taille extrêmement réduite, support à faible coût (inférieur à 1 euros), pouvant prendre différentes formes, et notamment l’allure d’un autocollant de faible diamètre.

Rentré dans les mœurs via le paiement sans contact chez de nombreux commerçants, le NFC est disponible en standard sur la quasi-totalité des smartphones Android vendus depuis 2014. L’usage du NFC étant pour l’instant bridé par Apple sur les iPhone cependant une alternative est possible grâce à des QR codes par exemple.

Les possibilités d’intégration des objets connectés avec les systèmes de communication d’entreprise en sont encore à leur début  et vont se multiplier avec la démocratisation au sein du grand public de ces nouveaux périphériques mais aussi des volontés des entreprises de les déployer. Toutefois les cas d’usage qui s’inscriront durablement seront ceux qui répondront aux  besoins d'efficacité et de mobilité des nouveaux modes de collaborations. 

IoT