Negative SEO : les limites de l’algorithme Google

A l'ère du tout-connecté, il devient essentiel d'avoir un site Internet qualitatif pour pouvoir se référencer avec succès sur les moteurs de recherche. Mais c'est sans compter sur le negative SEO qui, déclenché par une concurrence déloyale, peut causer bien des ravages...

Certains disent aujourd’hui que la publicité « classique » a du souci à se faire : maintenant, les grandes marques préfèrent être visibles dans les moteurs de recherche que sur des panneaux publicitaires. Pourtant, l’objectif premier de ces deux techniques reste la visibilité de la marque puisque le référencement naturel travaillera la présence des sites web sur Google. Et la compétition entre marques du même marché est aussi rude sur Internet que sur les spots télé autour de 20 heures !

Malheureusement, il arrive que cette compétitivité pousse certains acteurs du web à des techniques de negative SEO (ou NSEO) destinées à faire du tort à leurs concurrents. Zoom sur ce phénomène hors du commun.

Avant le negative SEO, qu’est-ce que le SEO tout court ?

Le SEO – ou Search Engine Optimization, appelé « référencement naturel » en français – est une série de techniques qui visent à améliorer le positionnement de sites web dans les résultats des moteurs de recherche. Quand vous effectuez une recherche sur Google, le premier site de la liste n’y est pas arrivé par hasard. Il arrive en tête de liste car il maîtrise toute une série de facteurs pris en compte par l’algorithme deGoogle. Il y a des centaines de critères, mais il faut maîtriser deux éléments phares : l’on-site et l’off-site.

L’on-site est relatif au contenu du site : les textes sur les pages, la qualité et la pertinence des titres et descriptions, l’expérience utilisateur et l’architecture du site. Google ayant des critères de qualité pour ces éléments, il faut les choisir avec soin et surtout, ne pas avoir recours à la technique du copier-coller !

L’off-site comprend tout ce qui concerne les liens entrants d’un site donné. Google se reposant sur le bouche-à-oreille façon web, plus on reçoit de liens HTML depuis une variété de sites qui répondent eux-mêmes aux critères de Google, mieux c’est ! Il est encore préférable d’obtenir des liens depuis des sites dans la même thématique que la vôtre.

Le negative SEO manipule les clés du référencement !

Le SEO a beau être une compétition, elle peut tout à fait rester fair-play. Malheureusement, ce n’est pas toujours le cas ! Aujourd’hui, il reste possible de faire du tort à un concurrent en utilisant des techniques de SEO Black-hat que l’on dirige vers le site qui réussit mieux que le nôtre. La concurrence déloyale existe partout !

Mais alors comment fonctionne le negative SEO ? Il y a plusieurs techniques, mais la plus fréquente reste le netlinking de mauvaise qualité. Le netlinking est le processus d’acquisition de liens entrants pour un site donné, et a priori il est positif aux yeux de Google qui comprend que le site pointé est une référence dans le domaine qu’il aborde.

Sauf que ! Google boycotte certains types de sites et désapprouve fortement certaines techniques d’acquisition de liens, comme l’inscription de sites dans des annuaires de référencement, les liens posés dans les forums ou encore les liens dans des commentaires. Ces techniques utilisées à très petite dose ne font pas de mal a priori, mais un usage abusif peut être très destructeur. C’est le filtre Google Pingouin qui contrôle la qualité et la provenance des liens des sites indexés chez Google.

Une technique valable de negative SEO est donc de faire du netlinking polluant de masse afin d’essayer d’attirer l’attention du manchot sur votre concurrent ! Ainsi, le site en question ne répond plus pleinement aux critères de qualité de Google et celui-ci peut faire passer un autre site en première position. C’est la limite du moteur de recherche qui ne fait pas forcément la différence entre le SEO et son frère maléfique, le NSEO. Mais il est possible que l’algorithme évolue par la suite pour prendre en compte ce problème de taille.

Comment se prémunir d’une attaque de negative SEO ?

En soi, il n’y a pas de technique qui permette d’éradiquer toute possibilité d’une attaque de ce type. Mais pour éviter d’en subir les conséquences, il faut surveiller régulièrement son profil de liens par le biais d’outils comme Ahrefs et ainsi se tenir au courant du moindre mouvement du côté de ses liens entrants.

Si vous constatez un ajout massif de liens de mauvaise qualité, il faut les désavouer auprès de Google et puis contacter un à un les sites en question afin de leur demander de bien vouloir enlever le lien posé sans votre accord. Dans ce cas, il faudra faire preuve de patience et de diligence pour parvenir à voir le bout du tunnel !

Google / Moteur de recherche