SEO : les mises à jour de Google de septembre 2016

Google aurait modifié ses algorithmes début septembre sans prévenir, toutes les mesures confirment un changement généralisé des premières places de manière brutale. Cela déplaît à certains mais fait sourire d'autres, la question est maintenant de savoir pourquoi.

Mise à jour Google de septembre 2016

Beaucoup de bruit dans les blogs actuellement sur une possible mise à jour non annoncée de Google en septembre.

Les constats

Une chose est claire, les classements dans les SERP ont changé de telle manière que tout le monde s’accorde à dire que Google a modifié son algorithme. La raison du secret est d’éviter les stratégies Black Hat visant à contourner les nouveaux critères de classement.

La modification aurait eu lieu le 2 septembre en Angleterre, et aux environs de la même date en France. Au Canada où nous nous trouvons, les choses ont bougé, beaucoup, dans les derniers jours.

Google minimise les changements réalisés et John Mueller, son porte-parole, a publié un tweet parlant de fluctuations normales liées au travail de leurs chercheurs, mais on peut supposer que plus leurs modifications sont importantes, moins ils en parlent.

Le Google Grump rating, qui mesure la volatilité a observé beaucoup de changements début septembre, et ce n’était encore que le début.

L’outil Mozcast aussi a mesuré de fortes perturbations, Yooda annonce même déjà les 100 premiers sites gagnants de ces modifications, le premier étant ViaMichelin et le deuxième Lafourchette, ceci nous semble néanmoins bien prématuré.

Certains sites estiment cependant que les changements affectent surtout le top 6 et le top 20 des classements, certaines premières pages ont été complètement renouvelées.

Beaucoup d’agences constatent que des clients institutionnels ont perdu des plumes, bien entendu cela profite à d’autres et nous avons eu l’heureuse surprise que presque toutes nos requêtes maitresses ont progressé, à part quelques-unes, qui ont perdu quelques places. Nous nous sommes même placé dans les deux meilleures place dans les requêtes maîtresses hyper concurrentielles "formation référencement" et "formation seo" dans Google Canada en Français, (du moins pour le moment), ces résultats nous permettent de faire une analyse de ce que nous avons fait par rapport à d'autres qui ont procédé différemment.

Les hypothèses

Il est très clair que nous ne pourrons, pas plus que personne d’ailleurs, à part Google qui ne le fera pas, donner les vraies causes. Nous en sommes donc réduits à faire des observations, des déductions et émettre des hypothèses qui seront confirmées ou infirmées par les autres. Le SEO c’est une bonne part d’intuition.

Impossible par contre de passer à côté de l’exercice, les enjeux sont importants pour le marketing web dont le référencement naturel est une composante importante.

La première hypothèse est celle d’Olivier Duffez, un spécialiste que je respecte beaucoup, que la cause serait la qualité générale du contenu des pages. Je suis très sceptique sur cette explication car je travaille en partenariat avec Kristof Maret, le spécialiste incontournable au Québec, nous avons développé des pages en commun, il écrit remarquablement bien, pourtant des pages, presque identiques, ont progressé chez nous et légèrement descendu. Les changements sont quand même faibles puisque nous sommes sur la première page de Google.

L’autre observation est que certains concurrents en français se positionnent beaucoup mieux au Québec maintenant. Nous sommes dans le domaine de la formation professionnelle et la Cegos apparaît beaucoup plus qu’avant. D’un autre côté nous apparaissons maintenant très bien en France où, il est vrai, nous faisons affaire et donc avec des numéros français dans la page contact. Mais mon interprétation est soit que Google donne moins d’importance à localisation soit que d’autres critères jouent très fort, diminuant la part respective de la localisation.

Il nous reste le backlinking et les réseaux sociaux. Le site de mon partenaire a probablement des liens plus lourds que les miens, je tendrai donc à ne pas trop donner de poids à cette hypothèse. Il est vrai qu’il donne plus d’importance aux répertoires et moi aux pages avec discussions, mais je suis quand même sceptique.

Restent donc les réseaux sociaux, et c’est ici que mon hypothèse se porte. Il est vrai que cela fait longtemps que Google en mentionne l’importance et il est fort possible que l’impact des liens no follow aient été pondérés à la hausse. Non seulement on peut faire du commerce sur les médias sociaux, mais ils semblent aussi de plus en plus incontournables pour un bon référencement naturel.

Conclusion

Il ne faut pas non plus négliger une autre possibilité, Google change ses positionnements, mais les choses ne sont pas encore stables et bientôt trouver un état d’équilibre avec des positionnements différents.

Mais ne rien faire et attendre c’est décider de faire quelque chose, mais... Sûrement pas la bonne ! Quand le monde bouge il faut le faire aussi, en tentant d’aller dans le bon sens.

Le SEO c’est comme une bataille, il faut prendre des décisions dans le « fog of war » , sans jamais connaitre exactement les règles, et quand on parvient à les connaître il est trop tard car d’autres sont mises en place, c’est ce qui en fait l'intérêt !

Google