Transformation digitale : les partenaires revendeurs à la rescousse

Au travers de la structure vendeur, distributeur, revendeur, le Channel est idéalement placé pour dispenser des conseils avisés et porter assistance afin d’aider les clients à réussir la transformation de leur entreprise.

Les entreprises accordent actuellement une place de plus en plus prépondérante à leur stratégie digitale afin d’améliorer les processus, les opérations et les services. Leurs dirigeants sont conscients de l’importance du numérique dans l’efficacité de leur stratégie afin d’aider l’entreprise à se transformer pour être plus agile et innovante. C’est ce que souligne la récente étude Digital Transformation Index de Dell Technologies, qui indique que 73% des salariés aux postes de direction estiment que la réussite de leur entreprise suppose une stratégie technologique centralisée.

Cependant, même si elles comprennent le rôle de la transformation digitale, de nombreuses entreprises n’ont toujours pas mis en œuvre de stratégie efficace puisque 75% des dirigeants admettent qu’il reste une grande marge de progression pour renforcer l’efficacité des services numériques et améliorer les capacités opérationnelles. Plusieurs raisons expliquent ce retard, le manque de budget et de ressources étant la plus courante, ainsi que la nécessité d’avoir en interne l’expérience de gestion de la transition vers une infrastructure moderne.

Ces obstacles, bien que préoccupants pour les entreprises, représentent une formidable opportunité pour les revendeurs informatique. Leur expertise leur permet de proposer aux entreprises des services de support, des conseils de consultants et des procédures d’évaluation pour s’assurer que la solution recommandée est la plus adéquate. En sollicitant les services d’experts revendeurs, les entreprises pourront mieux gérer leur parcours de transformation digitale et préparer leurs équipes internes à l’arrivée d’une nouvelle infrastructure.

Accéder au marché : établir un plan

Pour commencer, dirigeants et DSI doivent identifier quel est l’objectif de la mise en œuvre de la nouvelle technologie et quels sont les résultats attendus après évaluation du besoin. On procède généralement en séparant le cahier des charges de l’entreprise des demandes du client et de l’utilisateur final. Pour bon nombre d’entreprises, la prise de conscience de l’importance d’une stratégie digitale efficace émane souvent suite aux demandes de leurs clients. Uber est un bon exemple d’un cas où la demande du grand public de services de transport à la demande n’a pu être comblée qu’une fois que le secteur des taxis a généralisé l’utilisation de technologies actuelles. Les plateformes technologiques grand public sont depuis longtemps des modèles d’agilité, de flexibilité et d’une expérience utilisateur intuitive. Les demandes clients d’égaler l’agilité de ces offres en entreprise se sont intensifiées.

Mais alors que certaines entreprises concentrent leurs efforts sur le développement de produits intuitifs en front-end, il est aussi très important de considérer les technologies en back-end, qui soutiennent le workflow et la distribution des biens et des services. Les entreprises qui ignorent ces aspects courent le risque d’être distancées par leurs concurrents, qui auront développé en parallèle leur infrastructure de services et plateformes client. Avec 62% qui reconnaissent l’émergence d’une forte compétition dans leur secteur au cours des trois dernières années, il apparaît clairement que la majorité des dirigeants d’entreprises sont conscients de l’intensification de la concurrence. Alors que 52% des dirigeants confirment avoir constaté une dynamique soutenue dans leur secteur sur la même période, 45% d’entre eux ont exprimé des craintes d’obsolescence de leur activité dans les cinq ans.

Surmonter les obstacles

D’après les réponses collectées par l’étude, 62% des sondés confirment l’arrivée de concurrents sur leur marché suite à la disponibilité d’outils numériques. Les entreprises établies devraient y voir un signal les encourageant à moderniser leurs infrastructures vieillissantes et à adopter les technologies modernes de virtualisation, de cloud et d’automatisation, pour accroître la productivité et l’efficacité du workflow.

Les demandes d’investissements IT supplémentaires suscitent généralement une forte opposition de la part des décideurs, mais les perceptions sont en train de changer. Selon les chiffres de l’étude, 66% des décideurs conviennent désormais qu’investir dans l’infrastructure  IT et les nouvelles technologies  présente suffisamment d’avantages pour en justifier la dépense.

Faire confiance aux revendeurs informatiques

Contraintes de devoir moderniser leur technologie malgré un budget serré et peu d’expérience en interne, les entreprises doivent souvent se retourner vers les revendeurs informatiques. Au travers de la structure vendeur, distributeur, revendeur, le Channel est idéalement placé pour dispenser des conseils avisés et porter assistance afin d’aider les clients à réussir la transformation de leur entreprise. Avec des fournisseurs apportant des formations et des services de support complets à leurs partenaires, les clients peuvent être assurés qu’ils obtiendront la bonne technologie en réponse aux besoins de leur activité. Les revendeurs, du fait des relations qu’ils entretiennent avec les fournisseurs, sont capables de conseiller et de soutenir le client tout au long du processus de déploiement, de lui apporter les connaissances manquantes et de veiller à ce que le processus de transformation soit aussi fluide que possible. 

Le chemin vers la transformation digitale est souvent parsemé de complications qui freinent la progression et peuvent nuire aux intérêts commerciaux. Mais les entreprises ne peuvent plus ignorer la nécessité d’une stratégie digitale et les réponses obtenues lors de l’étude laissent à penser que les dirigeants et décideurs l’ont compris.

Au fil de leur démarche de transition numérique, les entreprises vont devoir recruter des professionnels expérimentés et compétents pour les accompagner, les aider et pour faire fonctionner les nouvelles solutions déployées. Le channel est un vecteur incomparable de support pour les clients, du démarrage du projet au déploiement. Par la suite, et à travers des contrats de service continu, il devient possible d’alléger la pression qui s’exercerait sur les ressources internes. Ainsi, l’entreprise et ses clients peuvent être assurés que leurs plateformes technologiques sont fiables et que les investissements qu’ils réalisent en faveur de l’entreprise sont source d’une agilité et d’une rentabilité supérieures, en réponse aux besoins dynamiques du marché.

Virtualisation / Dell