Les conseils municipaux face au cloud : 5 questions à se poser pour en tirer le meilleur parti

Le Cloud est la tendance du moment dans le secteur IT, et touche directement tous les autres secteurs. Quelles sont les questions que doivent se poser les conseils municipaux qui veulent l'adopter et souhaitent en tirer le meilleur parti ?

Face à l’évolution de la prestation de service client à l’ère numérique, la communication émise par les conseils municipaux à destination des citoyens est plus que jamais soumise à une exigence de qualité. Car dans la perception des usagers, globalement tous habitués au numérique, les conseils municipaux sont restés coincés à l’âge de pierre, les obligeant à se rendre physiquement sur place, prendre un ticket, et attendre leur tour pour parler à une personne derrière un guichet. Les temps ont changé : les usagers d'aujourd'hui veulent de l’instantanéité, et l’optimisation de leurs données afin de rendre leur expérience aussi transparente et intuitive que possible.

La migration des systèmes de communication des conseils municipaux vers le cloud semble être la réponse évidente à apporter à ce constat. En effet, un système de communication cloud présente de multiples avantages en surface : favoriser la croissance, mobiliser la main-d'œuvre, maximiser la productivité en interne et améliorer l'expérience clients. Pourtant, les conseils municipaux sont soumis à des restrictions spécifiques en matière de dépenses, et n'ont tout simplement pas d’argent à dépenser inutilement, surtout dans du matériel cher et inefficace.

Il est fort probable qu’ils se montrent réticents à l’idée d'investir dans une nouvelle infrastructure cloud. Pourtant, se doter d’un système de communication moderne est aujourd’hui une priorité absolue pour maximiser à la fois la productivité interne et l'expérience client. De quelle façon les conseils municipaux, qui décident de se pencher sur la question, peuvent-ils s’assurer que les systèmes de communication dans le cloud sont rentables ?

Voici 5 questions clés à prendre en considération lorsque les conseils municipaux envisagent de migrer leur système de communication dans les cloud pour une expérience optimale.

Le cloud est-il fiable ?

La migration dans le cloud soulève des inquiétudes en matière de temps d'arrêt et de fiabilité des données. C’est encore plus vrai pour les communes où les habitants réclament un niveau de prestation de services constant. Quand il s’agit de choisir une solution cloud, il faut s’assurer qu’elle propose une certaine fiabilité des applications ainsi que des sauvegardes physiques intégrés, conçues spécifiquement pour anticiper et prévenir tout point de défaillance.

Le cloud est-il bien accompagné ?

Les entreprises ou organisations qui ne disposent pas encore d’une infrastructure informatique adaptée ont généralement tendance à abandonner immédiatement la partie et à délaisser le cloud, comportement inverse de ce qu’il convient de faire. Les systèmes cloud, fournis en tant que service, s’accompagnent généralement d’un support d’aide ou d’un expert, destinés à résoudre rapidement et efficacement les questions techniques et les éventuels problèmes susceptibles de surgir tout au long du déploiement. Cette aide peut s’avérer très utile pour les conseils municipaux qui ne sont pas en mesure de faire appel à des spécialistes à plein temps pour soutenir leur système.

S’intègre-t-il aux outils déjà en place ?

Les conseils municipaux, en tant qu’organes du vaste secteur public, sont susceptibles de travailler avec d’autres plateformes de communication qui nécessiteront elles aussi d’être intégrées au sein de la nouvelle plateforme cloud : c’est notamment le cas d’un service de messagerie. Le fait d’intégrer les services et applications d’une organisation dans le cloud peut améliorer son fonctionnement, en permettant par exemple aux salariés de travailler depuis n’importe quel endroit, en voyage ou sur le terrain. Au préalable, il est important de vérifier que les logiciels indispensables au fonctionnement de l’organisation s’intègrent parfaitement au nouveau système cloud, afin de garantir une expérience sans faille à la fois aux salariés et aux clients.

Le système est-il flexible ?

Dans le secteur public, il est important de se doter d’un système capable d’évoluer, vers le haut comme vers le bas. Les conseils municipaux font souvent face à de soudaines réductions des dépenses et doivent pouvoir compter sur un système qui soit flexible pour répondre à ces besoins fondamentaux. Un système cloud a l’avantage de proposer cette flexibilité et d’aider les conseils municipaux à se préparer aux exigences futures ainsi que de résoudre les problèmes habituels de communication.

Garantit-il une bonne sécurité ?

La sécurité est un enjeu important pour toutes les entreprises, mais encore plus pour les conseils municipaux qui sont responsables de la sécurité d’une quantité énorme de données. Une récente étude menée par Oracle révèle que 37% des répondants considèrent les risques accrus de sécurité comme un obstacle majeur à l’adoption du cloud. La localisation des data centers, dans lesquels a été déployé un système cloud, est d’une importance capitale : le data center doit être hautement sécurisé, et appliquer des protocoles de sécurité sur ses infrastructures et applications. Un cryptage complet avec des contrôles d’accès granulaires intégrés est parfaitement adapté pour s’assurer que les données sont protégées.

Les conseils municipaux sont un élément central de notre société, et ce depuis longtemps. Pourtant, ils doivent aujourd’hui s’adapter à un environnement de plus en plus digitalisé qui nécessite des outils de communication plus évolués. Et leur migration vers le cloud doit impérativement s’accompagner d’une évaluation préalable de leur système, sur la base des 5 questions abordées ci-dessus.

Faille / AVANTAGE