Crise des logiciels : les entreprises perdent des milliards

Chaque année, les logiciels sans licence représentent des milliards de pertes pour les fournisseurs. La mise en œuvre d’audits permet de récupérer une partie de cet argent.

La dernière étude de la BSA a examiné 116 marchés du monde entier. Les analystes ont découvert que, sur 72 de ces marchés, plus de 50 % des logiciels déployés n'avaient pas de licence.

Plus de 25% des employés ont déclaré avoir installé des logiciels externes sur un périphérique qui leur avait été confié par leur entreprise. Ce à quoi il faut ajouter les problèmes de manque de licences qui ont tendance à s’amplifier avec l’accroissement du nombre de terminaux externes utilisés, à cause de l’essor du BYOD par exemple. La BSA estime que 70 % des entreprises n'ont pas de stratégie stricte pour réguler les périphériques mobiles sur le lieu de travail ; certaines n'ont même pas de stratégie du tout.

La même enquête BSA a constaté un lien direct entre les logiciels sans licence et l'exposition aux malwares. Plus il y a de logiciels sans licences, plus les utilisateurs sont susceptibles d'être victimes du cybercrime.

Selon IDC, une cyberattaque coûte en moyenne 11 millions de dollars à l’entreprise à elle seule. En 2015, IDC a calculé que les entreprises avaient dépensé plus de 400 milliards de dollars à cause de ces attaques.

Une attaque peut causer des dommages à long terme à l'entreprise, notamment concernant la confiance des clients : un récent sondage IBM a montré que 61% des entreprises considèrent le vol de données et le cybercrime comme les plus grandes menaces pesant sur leur réputation.

Une gestion correcte des biens logiciels peut non seulement contrer ces attaques et éviter les pertes associées, mais également faire économiser de l'argent à l’entreprise.

La BSA indique que des procédures d’ITAM (IT Asset Management) adaptées génèrent des économies de près de 25%, notamment grâce à la découverte de dépenses inutiles liées à l'achat de licences d'application et l'hébergement de logiciels non utilisés.

Autour du même sujet