La vraie révolution dans les Edtech, c'est l'Intelligence Artificielle !

C'est dit ! L'Intelligence Artificielle était sans conteste une des stars du #CES2017 de Las Vegas. Le Consumer Electronic Show, ce salon unique et incontournable pour la high-tech mondiale pose les bases des futures tendances innovantes, mais qu'en est-il pour les Edtech ?

Le top de l'IA au #CES2017

Cette édition 2017 du CES de Las Vegas met en lumière les innovations et technologies numériques qui comptent bien révolutionner les métiers. Indissociables de l'intelligence artificielle, le machine learning et l’analyse prédictive gagnent en maturité et permettent de relever de nouveaux challenges. Qualcomm, par exemple, offre à sa nouvelle génération de puce pour smartphone « Snapdragon 835 » des techniques de machine learning permettant la reconnaissance d'objets, la reconnaissance vocale et de manière générale le processeur s’adapte aux usages pour apprendre à fonctionner selon les habitudes des utilisateurs. Autre exemple chez les GAFA : pour contrer Google et Apple, Amazon a eu l'idée d'ouvrir les services d’IA de son assistant vocal personnel Alexa à des partenaires... Résultat : un avantage concurrentiel non négligeable grâce à la création d’une multitude de services tiers innovants.

IA faible et IA forte

Afin de mieux comprendre la disruption générée par l'intelligence artificielle, il est important de distinguer les deux notions fondamentales suivantes : IA faible et IA forte. L'IA faible reste à l'heure actuelle la technologie la plus développée, un système expert doté d’un algorithme avancé qui simule l’intelligence humaine et semble agir « comme si » il était intelligent, c'est le cas des chatbots par exemple, ces robots pouvant dialoguer avec un individu ou consommateur en simulant le langage naturel. L'IA forte quant à elle n'existe pas vraiment, ses caractéristiques laisseraient supposer une capacité à être consciente, d’éprouver des émotions, des sentiments ou plus précisément la compréhension de ses propres raisonnements. Le deep learning,  méthode permettant à une machine d’évoluer grâce à une capacité d’apprentissage automatique est ce qui se rapproche le plus actuellement de l’IA forte.

Le potentiel de l’IA dans les Edtech et l'enseignement supérieur

Encore très peu développée dans ce secteur, le potentiel de l’IA est pourtant énorme. Les EdTech, nouvelles technologies appliquées à l'éducation ne représentent que 3% du marché mondial autour du digital. Selon l’étude « An overview of the French EdTech market through the analysis of 180 French EdTech startups » publiée fin 2016 par Victor Wacrenier, CEO de la Startup AppScho, « dans l’éduction supérieure, les établissements commencent seulement à envoyer des signaux positifs en termes d’innovation en déployant des stratégies de transformation numérique ». En ce qui concerne l’Intelligence Artificielle, les idées pourtant ne manquent pas !  Chabots apportant des services à valeur ajoutée aux étudiants, adaptive learning intégrant du machine learning pour leur proposer un parcours pédagogique plus efficient et revisité en temps réel. Des idées innovantes dont certains en ont rapidement compris les enjeux, à l’instar de la start-up française Domoscio qui associe, dans une solution d’adaptive learning en mode SaaS, sciences cognitives et Big Data pour réinventer l'apprentissage.

L'IA, vraie disruption dans la révolution numérique et dans l'enseignement

Ne cherchez plus, l'IA est capable de disrupter tous les secteurs ! De l’automobile en passant par le secteur de la banque, de l’assurance ou encore dans l’enseignement. L’IA n’a pas fini de nous étonner, à l’image de ce professeur de l’université Georgia Tech aux États-Unis qui pendant tout un semestre a présenté Jill Watson à ses élèves comme l’un de ses nouveaux assistants, en réalité une pure intelligence artificielle en mesure de répondre en langage naturel aux requêtes de ses élèves… ou encore au Japon, l'assureur Fukoku Mutual Life Insurance a aussi décidé de remplacer une partie de ses salariés par Watson, l'intelligence artificielle développée par IBM... L’IA est donc capable d’être présente sans que vous ne vous en rendiez compte : changer le monde en profondeur sans le perturber, n’est-ce pas là la vraie disruption ?

Autour du même sujet