Les ingrédients d’un bon SD-LAN

Pour apporter une réelle contribution au monde des WLAN, le SD-LAN doit apporter plus que des améliorations en termes de débit et au niveau des indicateurs de performance. L’architecture des systèmes WLAN est l’élément le plus important pour établir l’efficacité d’un déploiement SD-LAN.

Quelles sont les caractéristiques d’un déploiement SD-LAN réussi ? Les premiers facteurs déterminants sont les performances, suivies de près par la sécurité (qui doit être totale, efficace, et favoriser une utilisation simple). En effet, une fois la sécurité compromise, aucun autre élément de performance n’a d’importance.

L’un des principaux soucis de performances rencontrés par les entreprises est l’importante demande de bande passante, différente d’une organisation à une autre. Le réseau doit alors supporter une grande variété de types de trafic, d’applications, et faire face à une demande elle aussi variable en fonction de l’emplacement géographique.

L’idéal est de minimiser la latence pouvant être ressentie par les utilisateurs afin de fournir des informations sans délai au moment opportun et lorsque nécessaire. Les réseaux servent essentiellement à accroître la productivité. En théorie, les SD-LAN y contribuent en ajustant de façon dynamique les paramètres internes aux stratégies de trafic, et en s’adaptant instantanément à la demande.

Sur le plan de la sécurité, le réseau LAN défini par logiciel doit pouvoir utiliser des mécanismes d’authentification en local (gestion des identités incluse) afin de gérer les éléments cruciaux que sont les autorisations et les clés de chiffrement.

Dans cette optique, pouvoir s’assurer de l’intégrité de chaque utilisateur et périphérique est essentiel. D’autres éléments tels que leur localisation, l’heure ou encore le rôle des utilisateurs peuvent également avoir leur importance au sein des stratégies opérationnelles mises en place en local, notamment vis-à-vis du BYOD, des accès en tant qu’invité, et de la prise en charge de l’IdO (qui devrait occuper une place majeure avec la prise de pouvoir du Wi-Fi).

Le SD-LAN aide également à faire face aux menaces de sécurité grâce à une intégration simplifiée, et surtout à l’uniformité liée découlant de la présence d’un unique point de contrôle.

En outre, si la flexibilité et l’adaptabilité dynamique sont régulièrement évoquées comme étant les principaux avantages et facteurs justifiant l’adoption d’un SDN, c’est également le cas pour le SD-LAN. Avec des déploiements et des stratégies définis par logiciel, les fournisseurs de services réseau peuvent proposer des capacités de configuration, l’évolutivité, la continuité, et le traitement simplifié d’une grande variété de conditions d’erreurs (ainsi que la prise en charge des échecs, qui restent difficiles à gérer, aussi rares soient-ils).

Enfin, sur le plan de la rentabilité, le SD-LAN doit démontrer son impact positif potentiel sur les coûts, en particulier dans un contexte où les dépenses d’exploitation augmentent rapidement aux dépens des dépenses d’investissement.

Au fil du temps, le nombre de conditions nécessitant l’attention des responsables devrait se réduire grâce aux capacités d’apprentissage des technologies d’automatisation. L’avènement du SD-LAN est une formidable opportunité d’adopter une approche de gestion basée sur le cloud, réduisant les coûts (y compris à l’aide de modèles de licences cloud) et offrant un maximum de visibilité en plus d’un confort absolu.

Autour du même sujet