L'analyse prédictive, nouvelle quête du Graal des éditeurs du BI

Les uns après les autres, les éditeurs du décisionnel marquent un intérêt stratégique pour l'analyse prédictive. Simple dépoussiérage de leurs offres ou grand ménage de printemps ?

Méconnue - voire sous-estimée - il y a encore une dizaine d'années, l'analyse prédictive est devenue au fil du temps un enjeu de premier plan pour les acteurs historiques du décisionnel. Ces derniers perçoivent là une bonne occasion d'attirer vers eux une nouvelle clientèle et de croquer une part d'un marché estimé en 2006 à près de 2,5 milliards de dollars par le cabinet d'études IDC.

Essentiellement positionnés sur les segments de l'analyse et du reporting factuels de données, les éditeurs historiques du BI (Hyperion, BO, Cognos...) ont ainsi affiné leurs stratégies afin de compléter leurs propres plates-formes avec cette brique innovante par bien des aspects.

"Alors que les solutions de reporting appartiennent au domaine du constaté et permettent d'analyser la situation à un moment donné, l'analyse prédictive permet au contraire de répondre au pourquoi de la situation en se focalisant sur les variables explicatives", souligne Jérôme Loncelle, responsable du pôle analyse prédictive au sein de Business&Décisions.

"Le coup de tonnerre pourrait venir des éditeurs de SGBD" (Yves Cointrelle - Homsys Group)

Pour attaquer ce marché, les moyens mis en ?uvre par les éditeurs sont éclectiques : rachat d'éditeur spécialisé dans le cas Oracle/Hyperion avec Decisioneering en janvier 2007, accords de partenariats OEM avec des pure players comme SPSS pour SAP/Business Objects et d'IBM/Cognos, offre packagée tout-intégrée pour SAS...

S'affirmant de plus en plus comme un véritable relais de croissance pour les acteurs du décisionnel, l'analyse prédictive pourrait donc bien constituer à terme un puissant levier de différenciation pour tous ces éditeurs...Avant tout pour ceux estampillés généralistes du BI ?

"Les technologies d'analyse prédictive sont passées en quelques années d'outils ad hoc, spécialisés et complexes à mettre en ?uvre, en systèmes ouverts, génériques, adaptables, et transparents qui verront à coup sûr leur rôle renforcé", analyse Phillipe Adam, vice président enterprise performance management business development chez Oracle

Et Yves Cointrelle, directeur associé chez Homsys Group de pressentir de son côté : "le coup de tonnerre pourrait venir d'éditeurs de SGBD qui ont déjà fait un pas vers l'analyse prédictive en proposant des algorithmes comme features de leur base de données et qui pourraient bien, à bas prix, tuer une partie du marché détenu par les spécialistes".

Répondant prioritairement à des besoins issus de la gestion de la relation client (GRC) afin de prévoir et d'anticiper les comportements des acheteurs, les solutions d'analyse prédictive - qu'elles soient ou non incluses dans des offres de BI généralistes - auront acquis une nouvelle dimension.

"Ce qui a changé en moins de cinq ans, c'est le caractère instantané de l'analyse prédictive" (Hervé Dhélin - SPSS)

"Ce qui a changé en moins de cinq ans, c'est le caractère instantané de l'analyse prédictive qui peut désormais être appelé dans un processus métier en temps réel et conférer à l'analyse statistique une dimension de service procurant une information exploitable instantanément, à l'image des scoring d'offres qui fleurissent dans les hotlines des services clients", fait savoir Hervé Dhélin, directeur marketing Europe du Sud de SPSS.

Pour autant, les briques des offres BI ou solutions best of breed d'analyse prédictive ne sont plus uniquement cantonnées au domaine de la GRC, mais au contraire employées de plus en plus souvent pour répondre à des problématiques plus spécifiques, voire inattendues.

Alors qu'elles peuvent aussi bien concerner la détection de comportements frauduleux ou de défectuosité produits, les solutions d'analyse prédictive peuvent aussi être en mesure de mesurer la pertinence de l'adéquation d'un discours électoral en fonction des attentes présupposées d'un auditoire ou encore aider un entraîneur à placer ses joueurs sur le terrain en fonction de la typologie et des caractéristiques de l'équipe adverse.

Mais quelque soit l'environnement pour lequel l'analyse prédictive est employée, reste toutefois à faire preuve d'une certaine dose d'humilité lors de la mise en place d'une telle démarche. Au risque de récolter les fruits de son manque de clairvoyance.

"On aura beau mettre en ?uvre une solution capable de produire facilement des modèles d'analyse, encore faut-il être capable de les interpréter, ce qui peut s'avérer particulièrement délicat sans une sensibilité statistique préalable nécessitant de maîtriser les fondamentaux de moyenne, d'écart-type ou encore de médiane", avertit Jérôme Loncelle.

Business intelligence