Quand l'institut Mines Télécom craint de voir Google s'immiscer dans son intranet

Au sein de l'institut Mines Télécom, des voix s'élèvent pour dénoncer le choix de Google comme fournisseur. Les syndicats redoutent que le portail fournisse de trop précieux renseignements à Mountain View.

En cours de création, l'institut regroupant l'Écoles des Mines et l'Institut Télécom a choisi Google comme fournisseur pour son intranet. Une première critique a été émise par un ingénieur en recherche en Télécom sur le site PCInpact :  "seul hic, à mon sens et pour pas mal de collègues : le site intranet est hébergé sur Google Applications avec la charte de conditions d'usages de Google", indique-t-il.

Les syndicats sont également montés au créneau, jugeant ce choix "choquant" car "le fait que la plus grande école de télécommunications française soit jugée inapte par sa propre tutelle à arrêter les choix adéquats pour ses propres outils de communication Internet est perçu de manière extrêmement défavorable", expliquent ainsi Sud Solidaires, la CGT et la FDT dans un communiqué commun

L'origine de leur crainte est ensuite plus précise : "beaucoup d'entre nous se méfient de Google, en ce qu'il paraît impensable qu'un outil aussi stratégique pour les USA ne comporte pas les portes dérobées adéquates pour l'intelligence militaire, mais également pour l'intelligence économique."

Google / Google Docs