Lafarge coule les fondations de son réseau social d'entreprise

Lafarge collaboratif et knowledge management Le géant industriel a implémenté une plate-forme collaborative basée sur Knowledge Plaza pour développer le partage de connaissances et des bonnes pratiques. Retour d'expérience exclusif.

Le cimentier français Lafarge, leader mondial dans le domaine des matériaux de construction avec un chiffre d'affaires de 16,2 milliards d'euros en 2010, compte parmi ses métiers celui du béton et granulats.

Afin de favoriser les échanges et le partage des bonnes pratiques métiers entre les 11 000 collaborateurs travaillant pour cette activité, Lafarge s'est équipé en 2005 du serveur Lotus Domino. Connecté à l'intranet, la solution d'IBM a rendu de bons services mais a fini par montrer ses limites.


"Nous avons ressenti le besoin de changer d'outil pour améliorer la fluidité des échanges, réduire le temps de partage d'informations au niveau mondial qui pouvait atteindre jusqu'à 1 semaine et apporter de nouvelles fonctionnalités", explique Jean-Luc Abelin, Knowledge Manager de Lafarge.

"A part Knowledge Plaza , les autres éditeurs n'ont pas donné assez de visibilité sur les capacités et les coûts" (Jean-Luc Abelin - Lafarge)

Avec, parmi elles, la possibilité d'interroger la base de connaissances et de bonnes pratiques dans la langue d'origine du collaborateur - 6 langues sont aujourd'hui prises en charge et bientôt 9 contre le français et l'anglais à l'origine -, l'implémentation de profils d'utilisateurs complets et la création d'un vaste réseau de knowledge workers.


Amorcé en 2009, le projet de refonte du système collaboratif et de partage de connaissances entre fin 2010 dans l'étape de la rédaction du cahier des charges en vue de trouver la solution répondant au plus près des besoins de Lafarge.

"Nous aurions pu améliorer l'existant mais avons fait le choix de partir sur la solution de Knowledge Plaza après avoir rencontré plusieurs éditeurs mais qui ne donnaient pas assez de visibilité sur les capacités de leurs solutions ou les coûts induits par la mise en place de modules supplémentaires à notre sens", indique Jean-Luc Abelin. 


1
Knowledge Plaza permet également la recherche de connaissances au travers de tags © Lafarge

Totalement intégré à l'intranet et utilisant le Single Sign On - une exigence du département informatique de Lafarge -, Knowledge Plaza entre alors en phase de test en février 2011. S'étant avérée concluante, cette phase a débouché sur la finalisation contractuelle en mars pour une mise en œuvre en juillet. Non sans avoir mené en juin une phase de transfert de la base des 3 000 bonnes pratiques, pour un total de 12 000 documents, de Lotus Domino vers Knowledge Plaza.

Le déploiement a quant à lui été finalisé en septembre 2011 sur un périmètre couvrant l'ensemble de la population cible, soit 11 000 collaborateurs et utilisateurs potentiels que Lafarge a commencé à reconquérir.

Un coût global qui dépasse les 100 000 euros

"En repartant sur un outil totalement nouveau, nous savions que nous allions destabiliser les 6 700 utilisateurs de l'outil précédent mais nous constatons un taux de lecture beaucoup plus important avec une croissance de 50% du nombre de documents consultés par les collaborateurs avec un gain mensuel de 600 à 800 utilisateurs depuis près de 4 mois", fait savoir Jean-Luc Abelin. "Grâce à cette nouvelle plate-forme Knowledge Plaza, les 25 knowledge managers répartis dans le monde animent chacun un réseau de 25 à 60 community owners avec la possibilité de créer des espaces permettant de lancer des communautés autour d'un sujet ou encore de créer une bonne pratique en mode co-auteur".

En termes de coût projet, il s'est élevé à 105 000 euros comprenant la solution Knowledge Plaza et aussi une grosse part de développement complémentaires relatifs à l'acquisition de matériels, autour de l'interface multilingue et de la construction de dossier multi-attaches.

Lafarge ne compte cependant pas s'arrêter en si bon chemin. Le groupe expérimente par exemple en ce moment un réseau social d'entreprise basé sur Jive Software, complémentaire de la plate-forme collaborative et de partage de savoirs Knowledge Plaza, sachant qu'un outil de détection des meilleurs contributeurs, pour favoriser l'émulation, sera très bientôt implémenté.


Cet article a été modifié le jeudi 16 février à 15h23.

Collaboratif / Réseau