Internet Explorer et Firefox : vers une invertion de tendances ?

Le mois de janvier 2011 marque deux changements importants par rapport aux évolutions lourdes du marché des navigateurs Web.

D'une part, le leader Internet Explorer arrête l'érosion de sa part de marché. De 48,5 % en décembre 2010, elle atteint 49 % en janvier 2011. D'autre part, Chrome ne progresse plus. Le navigateur de Google perd même près d'un point, à 12,3 %. Les prochains mois diront s'il s'agit là de changements ponctuels ou d'un véritable retournement de tendances.

De son côté, Firefox connaît un mois de janvier très dynamique, à 29,3 %, et s'approche de son plus haut historique de mai 2010.