Zoom sur Passport, le smartphone carré lancé par BlackBerry

Passport de blackberry 0914 BlackBerry commence une période décisive pour son avenir avec le lancement d'un smartphone pour le moins original qui cible clairement les pros.

BlackBerry a donné le coup d'envoi du lancement mondial de son drôle de nouveau smartphone à écran carré, le Passport. Le fournisseur joue gros avec ce smartphone original, qui doit lui permettre de retrouver le chemin du succès et de la croissance.

Pour cela, l'entreprise canadienne a misé sur un smartphone au format innovant, et multiplie les arguments pour séduire les professionnels. Son écran carré, de 4,5 pouces, a ainsi été pensé pour améliorer la lecture. BlackBerry explique que cet écran permet d'afficher 60 caractères par ligne, là où la concurrence se limite à une quarantaine. Or, étude à l'appui, BlackBerry affirme qu'il s'agit là du nombre optimal pour faciliter la lecture. De quoi faire de son Passeport un terminal "idéal" pour lire des ebooks, surfer sur le web, et mieux voir les documents, y compris les fichiers Excel. Dans la finance, le médical, l'architecture (...), Blackberry liste plusieurs usages clairement professionnels qui pourraient bénéficier de ce format carré, preuve aussi que BlackBerry fait à nouveau de cette cible une priorité.

"Si nous mettons autant l'accent sur l'entreprise, c'est parce que la sécurité et la productivité sont des choses que nous savons faire", n'a d'ailleurs pas manqué de rappeler le CEO de BlackBerry, à la tête du groupe depuis moins d'un an, John Chen. Sur le blog officiel présentant les atouts du terminal, le Passport est aussi décrit comme ayant la productivité "au cœur" de son ADN.

Un clavier physique réagissant à la pression tactile

blackberry passport lancement
Le Passport de BlackBerry a un drôle d'écran carré, pensé pour améliorer la productivité.... © Blackberry

Ce blog met aussi en avant un autre point, qui se veut aussi innovant et pensé pour la productivité que la forme de l'écran : le clavier. Pour son Passport, Blackberry a en effet mis au point un clavier physique, qui réagit aussi aux pressions tactiles. De quoi faire défiler l'écran ou le curseur, ou rapidement sélectionner et copier du texte, avec de nouveaux gestes tactiles sur le clavier, afin, pense BlackBerry, d'améliorer une nouvelle fois la productivité des utilisateurs de son Passport.

Dernier argument brandi qui pourra intéresser les pros : l'énorme batterie que va embarquer le Passport (3450 mAh), qui doit lui permettre de durer bien plus d'une journée de travail – John Chen a même promis une autonomie de 36 heures.

Le début d'un trimestre crucial pour BlackBerry

Reste à voir les conséquences qu'aura ce nouveau smartphone sur le marché, et la santé financière de BlackBerry. John Chen n'hésite pas à comparer Passport avec les derniers iPhone et Galaxy, et jure qu'il sera de performance au moins équivalente pour un moindre prix (Passport est annoncé à 600 dollars, soit 50 de moins que les derniers iPhone et Galaxy aux Etats-Unis).

Mais personne n'est dupe : l'enjeu est moins de se hisser sur le podium des premiers fournisseurs de smartphone que de reconquérir un peu de l'énorme marché perdu, et l'intérêt des utilisateurs. Engagé dans une très sévère restructuration, après une vraie descente aux enfers comme le monde informatique en a finalement connue peu, BlackBerry semble avoir stabilisé ses pertes et sa décroissance. Ses résultats trimestriels seront annoncés ce vendredi, mais il faudra bien entendu attendre ceux des trimestres suivants pour voir si BlackBerry arrive à remonter la pente. 

Car c'est tout le prochain trimestre qui va être crucial pour BlackBerry, puisque le Canadien doit aussi présenter son nouveau BES 12 en novembre, un outil qui a su séduire de nombreuses entreprises dans le passé, et sur lequel John Chen compte aussi beaucoup. Un autre smartphone plus classique est aussi attendu avant la fin de l'année. Baptisé "Classic", il devrait beaucoup emprunter aux BlackBerry Bold qui ont jadis connu un grand succès.

RIM / Smartphone