Comment OpenClassrooms compte délivrer 500 diplômes reconnus en 2017

L'ex-"site du zéro" a toujours l'informatique dans son ADN. Ses premières formations certifiées portent sur la gestion de projet, le développement d'applications et la data.

Passer d'un site de tutoriels en informatique à une structure délivrant un diplôme reconnu par l'Etat à des centaines d'élèves par an. Telle est l'histoire qu'est en train d'écrire OpenClassrooms, autrefois connu sous le nom de "site du zéro". En novembre dernier, ce site qui propose désormais plus de 1000 Moocs, a permis, pour la première fois, à trois de ses élèves d'obtenir un diplôme reconnu par l'État, enregistré au RNCP de niveau II ou III (soit niveau bac +2 ou +3). La remise des diplômes s'est faite en présence du président de la République, et de la ministre du Travail.

Une quinzaine de diplômes ainsi reconnus par l'Etat seront à nouveau délivrés dans les semaines qui viennent. En tout, des centaines doivent être remis sur 2017. "Entre 300 et 800", calcule-t-on chez OpenClassrooms, qui vise les 500.

CentraleSupélec, Ensae... partenaires

Les premiers diplômes décernés ciblaient la gestion de projet multimédia ou le développement d'applications. Mais le catalogue de ces parcours avec de "vrais" diplômes reconnus par l'Etat, s'étoffe. Aux côtés d'un diplôme d'expert en ingénierie informatique, de niveau bac+5, le catalogue s'est enrichi de nouvelles formations autour de la data. Ces dernières vont former des data scientists, et bientôt des data architects ou des data analysts.

Pierre Dubuc et Mathieu Nebra, co-fondateurs d'OpenClassrooms. © OpenClassrooms

Pour tous ces parcours, OpenClassrooms s'est associé à des établissements comme l'IESA multimédia, CentraleSupélec, l'Ensae, ou encore Eductive - un acteur de l'enseignement supérieur privé, présenté comme un spécialiste des titres certifiés. "Ces partenaires nous aident à trouver rapidement les expertises, sur des domaines parfois très pointus et émergents comme ceux liés au Big Data. Ils nous permettent donc d'accélérer notre démarche vers la certification et la reconnaissance des diplômes", explique Mathieu Nébra, co-fondateur du site.

Des parcours ouverts à tous

Pour accéder aux premiers diplômes reconnus proposés (chef de projet multimédia ou développeur notamment), il n'y a pas de prérequis. Ces parcours sont ouverts à tous, y compris à ceux qui n'ont pas le bac. Seul un accès "Premium Plus" est nécessaire. Il coûte 300 euros par mois, et permet de bénéficier des conseils d'un mentor, et aussi du statut officiel d'étudiant.

Les parcours diplômants s'étalent sur une période "de 6 à 12 mois", selon le site. OpenClassrooms recommande de s'y consacrer 30 heures par semaine. Aurélie est la première diplômée du parcours "Chef de projet multimédia". Il aura fallu 9 mois à cette ancienne militaire, assistante marketing puis pâtissière pour terminer la formation. Le calcul est donc vite fait : elle aura dû payer 2700 euros son diplôme. L'investissement n'est pas seulement financier. La formation qu'elle a suivie nécessite une motivation sans doute plus forte que celle qu'il faut montrer pour des cours en présentiel, avec d'autres élèves. "Mais, on ne fait rien sans motivation", fait valoir Mathieu Nebra.

Une dimension internationale

La reconnaissance des diplômes accordés par OpenClassrooms est un pivot dans l'histoire du site, lancé il y a dix ans tout juste. Son co-fondateur parle d'un "véritable appel d'air" créé par ces diplômes reconnus. Ils donnent un nouveau coup de projecteur à ce site pourtant déjà bien connu… et en même temps un coup de fouet à sa croissance : selon le co-fondateur, le chiffre d'affaires progresse de 15% chaque mois en ce moment. L'entreprise, qui a levé 6 millions d'euros il y a quelques mois, développe aussi sa dimension internationale, avec des cours en anglais et en espagnol notamment. Pour accompagner cette belle croissance, l'effectif est passé de 35 à 60 personnes en six mois à peine.

Des formations aussi proposées sur l'entrepreneuriat ou le design

Une belle évolution, pour un site lancé il y a dix ans, qui s'est d'abord fait connaître pour ses nombreux tutoriels sur l'informatique. Le numérique continue de constituer une partie importante des cours du site, mais le catalogue de formations s'est ouvert, et on y trouve désormais des formations sur l'entrepreneuriat ou le design.

Devenu un des acteurs de la transformation numérique de l'éducation, OpenClassrooms garde le numérique et l'informatique dans son ADN. Car, comme l'observe Mathieu Nebra, "c'est dans l'informatique que se trouvent les early adopters, ceux qui peuvent, les premiers, être séduits à l'idée de suivre des cours en ligne. Et c'est aussi dans le secteur du numérique qu'il y a un marché de l'emploi en tension, avec un manque de profils. Notre évolution est donc logique". 

Et aussi

Mooc / Chef de projet multimédia

Annonces Google