Office 365 et Yammer : pourquoi la fusion prend du temps

Fusion Office 365 Yammer L'intégration de la bureautique cloud de Microsoft au RSE Yammer est loin d'être finalisée. Cycles de développement très différents et craintes des entreprises ne facilitent pas les choses.

En mettant 1,2 milliard de dollars sur la table pour s'emparer de Yammer, Microsoft a bel et bien mis la main sur une pépite du réseau social d'entreprise en mode SaaS. Mais plus d'un an et demi après ce rachat, force est de constater que la fusion complète entre Yammer et Office 365 (mais également Skype et Dynamics) se fait toujours attendre.

Officiellement, l'intégration entre Yammer et les solutions Microsoft - en particulier Office 365 - suit son cours. Après le remplacement du news feed de SharePoint par le flux d'activité de Yammer l'année dernière, c'est l'intégration des Office Web Apps avec fonction de co-édition de documents directement depuis Yammer qui ne devrait en effet plus tarder. Tout comme la recherche de contenus Yammer depuis SharePoint. Et ce n'est pas tout.

"Ce qui doit être finalisé pour la fin du premier trimestre 2014, c'est l'intégration visuelle de Yammer dans l'environnement Office 365 pour proposer une nouvelle interface utilisateur unifiée, sachant qu'une authentification unique entre Office 365 et Yammer devrait également voir le jour", fait savoir Paulo De Almeida, référent SharePoint chez Exakis.

Une fusion qui tient plus du parcours du combattant que de la promenade de santé

Pourtant, il semblerait que la fusion entre Yammer et Office 365 tienne plus du parcours du combattant que de la promenade de santé. "Yammer et Office 365 ne sont pas du tout conçus sur les mêmes technologies et ont des cycles de vie et de développement très différents pour le moment", indique Tanguy Jouvet, responsable marketing d'Exakis. Alors que les mises à jour se font tous les 15 jours pour Yammer, chez Microsoft, le cycle de développement apparait en effet beaucoup plus long du côté d'Office 365 pour atteindre... 6 mois environ. Sachant que les équipes Yammer et Microsoft Office sont encore loin d'être fusionnées, et qu'il serait très surprenant qu'un rapprochement complet des équipes ait lieu avant l'année prochaine. 

"Les entreprises peuvent être réticentes à passer dès à présent sous Yammer" (Paulo De Almeida - Exakis)

Les manques d'uniformisation du socle technologique et du cycle de développement apparaissent donc comme des grains de sable dans le processus de fusion qui s'est engagé entre Yammer et Office 365. Pourtant, Microsoft pourrait bien avoir à faire face à d'autres soucis, sans doute plus problématiques encore.

"Les entreprises peuvent être réticentes à passer dès à présent sous Yammer, car elles craignent des effets de bord potentiels lorsque la fusion avec Office 365 sera vraiment opérée", indique Paulo De Almeida. "On ne sait pas si les conversations et documents stockés dans Yammer feront l'objet d'une migration, et l'expérience du passage de BPOS vers Office 365 montre que ce n'est pas toujours transparent pour les utilisateurs finaux".

Pour calmer les inquiétudes et tenter de rassurer clients et utilisateurs, Microsoft pourrait déjà prendre les devants en publiant une feuille de route sur les développements à venir concernant Office 365 et Yammer.

Mais pour le moment, il faudra se contenter d'une visibilité à trois mois sur l'arrivée de nouvelles fonctionnalités, sachant que les partenaires de Microsoft sont à peine mieux lotis avec une visibilité sur la roadmap à 6 mois, grand maximum. Cela n'empêche pas Yammer de fournir sur son site un état des lieux plus précis des projets et fonctionnalités à l'étude, prévues ou sur le point de sortir. Chez Yammer plus qu'ailleurs, on sait sans doute que l'on est jamais mieux servi que par soi-même...

Microsoft / Bureautique