Comment Neopost a lancé sa première offre SaaS

Neopost Le spécialiste français du traitement du courrier ne cesse de diversifier son offre. Dernier projet en date, le lancement d'une offre SaaS de gestion des envois de factures en Angleterre.

Constructeur de machines à affranchir, à mettre sous pli ou à ouvrir les lettres, Neopost ne cesse de se diversifier depuis quelques années. Cette société a notamment étendu son offre au suivi de colis, mais aussi à la gestion de la qualité des données d'adresse. En s'appuyant sur les solutions de GMC Software Technology, acquise en 2012, Neopost commercialise également des applications d'éditique pouvant aussi bien s'adapter aux courriers qu'à d'autres documents (type relevé de compte). Et dans le cadre de ce vaste projet de transformation, la société entend également évoluer vers le SaaS

Zuora : une solution taillée pour gérer le modèle du SaaS

Parmi ses projets d'applications SaaS, Neopost avait notamment en projet de lancer une offre permettant d'orchestrer la transmission de factures à l'issue de chaque mois (les regrouper par client, en gérer les envois par courrier et/ou e-mail, en les accompagnant éventuellement de promotions...). Son nom : neoPreference. "Nous avons très vite constaté qu'il était difficile de piloter ce type d'offre en mode souscription depuis notre ERP qui n'était pas du tout conçu pour ça", explique Vincent Deriot, DSI de Neopost. Le directeur informatique se tourne alors vers deux solutions dessinées pour répondre à la problématique : Aria Systems et Zuora.

Gérer toutes les options commerciales de la souscription mensuelle d'une offre SaaS

"Nous avons été séduits par Zuora. Car à la différence d'Aria Systems, qui nous a paru à l'époque plus proche d'une logique d'ERP, cette technologie était réellement faite pour orchestrer une offre SaaS", se souvient Vincent Deriot.

Une première maquette est créée dans les trois mois qui suivent. Elle permet à Neopost d'éprouver la solution, mais aussi de structurer sa démarche. "Cette phase a notamment permis de comprendre l'importance de proposer une grille tarifaire simple. Elle nous a amené aussi à nous poser un certain nombre de questions connexes, notamment concernant la place que devait prendre le vendeur dans la commercialisation de cette catégorie d'offre nouvelle pour nous", précise Vincent Deriot.

Neopost désormais prêt techniquement à lancer de nouvelles offres SaaS

Avec neoPreference, Neopost sort en effet des contrats de location ou de leasing dont elle avait l'habitude pour vendre ses machines. Elle devait se doter de nouveaux process pour construire et gérer une offre de souscription mensuelle, avec différents niveaux (sur le modèle Bronze, Silver et Gold). Tout en donnant la possibilité au client d'ajouter ou de retirer des options d'un mois sur l'autre (l'archivage légal des factures par exemple, ou encore l'hybride mail permettant l'impression des courriers à proximité des destinataires pour réduire les affranchissements...).

Neopost recherchait aussi la flexibilité, avec une application pouvant par exemple gérer la facturation aux clics. Côté paiement, neoPreference devait par ailleurs pouvoir gérer la carte bancaire comme le paiement sur facture. Toute une série d'objectifs que Zuora permettait d'atteindre, en s'intégrant au site de cette nouvelle offre. Suite à ce premier projet, le DSI de Neopost se dit désormais prêt à outiller d'autres offres...