Franck Trognée (SonicWall) : "Les performances des firewalls UTM sont désormais 5 à 10 fois supérieures"

UTM, VPN SSL, antispam, backup, le constructeur de boîtiers de sécurité s'est diversifié avec des prix agressifs. Il s'ouvre désormais aux grands comptes et accroit la montée en charge de ses produits.

Quelles sont les spécificités de SonicWall ?

Nous sommes une société américaine cotée au Nasdaq spécialisée dans les appliances de sécurité. L'entreprise a été créée en 1997 en Californie et historiquement notre métier était de proposer du firewall VPN. Nous avons depuis étendu notre portefeuille pour offrir une couverture de la sécurité plus large qui comprend les UTM firewall, des solutions de VPN SSL, le Wi-Fi, le backup et l'antispam.

En termes de positionnement, nous ciblons les PME PMI au sens large auprès desquelles nous travaillons depuis près de 10 ans avec une base installée d'environ 1 million de boîtiers. En chiffres, SonicWall c'est aussi 200 millions de dollars de chiffre d'affaires en 2007.

Depuis 24 mois, nous avons continué de développer notre portefeuille produits au travers de 4 acquisitions. Au dernier trimestre 2005, nous avons acquis la technologie VPN SSL de Enkoo. Notre stratégie était d'intégrer une technologie mature, déployée encore essentiellement chez les grands comptes, et de la commercialiser à un prix très agressif.

Nous avons ensuite procédé au rachat d'un spécialiste de la sécurité des messageries, MailFrontier qui proposait des offres antispam à destination des moyens et grands comptes. Avec une offre Email Security, nous avons pu pour la première fois nous positionner auprès de cette cible de marché. En 2006, nous avons aussi développé la partie sauvegarde et restauration de données au travers de boîtiers dédiés pour les stations et serveurs du réseau. Enfin en 2007, nous avons acquis Aventail, un spécialiste du monde VPN SSL

Bien implantés sur le marché, nous commençons à avoir une approche grand compte qui a débuté via l'antispam. C'est une cible que nous adressons désormais sur 3 domaines : la partie firewall, les produits VPN SSL et l'antispam que nous avons fait mûrir pour proposer du haut de gamme.

 

Quels seront vos développements technologiques pour 2008 ?

En préambule, SonicWall dispose de 180 développeurs en Inde et aux Etats-Unis et investit 40 millions en R&D chaque année pour faire mûrir ses technologies et concevoir de nouvelles solutions. Outre une roadmap qui prévoit des nouveautés chaque trimestre, nous renouvelons en 2008 notre gamme de firewall UTM qui passe en multiprocesseurs et multi-gigabits avec une tarification attractive.

Par rapport à ce que nous proposions il y a 3-4 mois, les performances sont désormais 5 à 10 fois supérieures. Une entreprise qui auparavant pour un réseau de 100 à 200 postes exploitait un boîtier avec quelques mégas de débit peut accéder à présent à une solution gigabits.

 

Envisagez-vous des projets autour de la sécurisation de la virtualisation ?

Ce n'est pas un marché sur lequel nous nous positionnons pour le moment. Nous nous concentrons plus sur les développements autour de notre console d'administration GMS. Notre ambition est de l'ouvrir pour qu'elle puisse piloter des entités qui ne soient pas 100% SonicWall.

Nous avons également plutôt tendance à suivre ce qui se fait au niveau poste de travail avec des solutions permettant de contrôler le niveau de sécurité. Ainsi dans le cadre d'un accès distant, le profil utilisateur et celui du poste seront analysés afin de d'octroyer des droits sur le réseau adaptés.

Serveurs / Spam