SEO : les critères pour choisir les annuaires efficaces

SEO : choisir ses annuaires pour les backlinks Comment choisir les annuaires où inscrire son site pour améliorer son référencement ? Le spécialiste Sylvain Richard, de l'agence AxeNet, donne quelques conseils et astuces pour sélectionner les annuaires utiles.

Soumettre un site dans un annuaire est censé être le moyen le plus facile pour obtenir des backlinks. Pourtant, certains annuaires seront plus efficaces et utiles que d'autres en matière de SEO. Quels sont les critères qui permettent de choisir les "bons" annuaires ?

"Avant de recourir au levier assez facile des annuaires, je préconise d'obtenir d'abord des liens plus difficiles à glaner, et de ne soumettre le site à référencer à un annuaire que dans un deuxième temps", précise d'emblée Sylvain Richard, fondateur d'AxeNet, agence spécialisée dans la création et le référencement de sites web. Ce spécialiste admet que les annuaires peuvent être un levier SEO utile pour un site nouvellement crée, "mais il ne faudra pas tout miser dessus, et ne pas dépasser disons les 15% de liens issus d'annuaires, car cette proportion est suffisante pour un site qui commence", ajoute cet expert qui rappelle qu'"un bon profil de netlinking repose sur la variété des liens reçus".

 

1- Eviter un annuaire pénalisé par Google

"Des annuaires ont pu être pénalisés par Google dans le passé, il faut donc s'assurer d'abord que l'annuaire visé n'ait pas été victime de sanction", conseille Sylvain Richard. "Pour cela, il suffit de taper une requête dans Google correspondant au nom de l'annuaire. Ce dernier doit alors apparaître en premier, et si ce n'est pas le cas, c'est qu'il y a un problème", précise le spécialiste en référencement.

sylvain richard
Sylvain Richard, fondateur d'AxeNet, agence spécialisée dans la création et le référencement de sites web. © S.R.

2- Viser un annuaire bien indexé

Deuxième critère à vérifier pour le gérant de l'agence AxeNet : la bonne indexation des fiches de l'annuaire, qui doit être régulièrement crawlé par les robots de Google. Pour vérifier ce point, il suffit d'aller sur une fiche récemment acceptée dans l'annuaire, copier-coller dans Google sa première phrase (voire la mettre entre guillemets) et voir si la requête fait bien remonter la fiche.

3 - Apprécier l'exigence des annuaires

L'annuaire impose-t-il un nombre de mots minimum ? Les précédentes fiches acceptées contiennent-elles des fautes d'orthographes ? Ont-elles été dupliquées ailleurs ? Y a-t-il de nombreux critères et champs à remplir ? L'inscription peut-elle être faite en moins d'une minute ou en plus de cinq ? "Plus les annuaires sont casse-pieds, plus ils sont efficaces", résume Sylvain Richard.

4 - Analyser des indicateurs plus importants que le PageRank ?

"Evidemment, les référenceurs regardent le PageRank de l'annuaire et de ses pages, et un bon PageRank peut être idéal, mais il y a des fiches ou des catégories qui n'en ont pas, ou pas de bon, ou pas encore, et qui peuvent être intéressantes quand même", explique le fondateur de l'agence AxeNet, qui recommande aussi de regarder d'autres indicateurs, comme le MozRank ou le MozTrust proposés par les outils de SEOMoz. "Je regarde notamment ces indicateurs sur les pages des catégories de l'annuaire. Et je n'oublie pas d'aller regarder les pages 5 ou 6 de la catégorie. Ces pages plus enfouies listent les sites soumis il y a quelque temps. Or, celui que je vais soumettre rejoindra un jour ces pages plus profondes", conseille le spécialiste, qui rappelle qu'"un bon travail de netlinking se fait en pensant à l'avenir, pour que l'efficacité dure".

Des annuaires à fuir : des facteurs bloquants

Au-delà de ces quatre critères de qualité, un annuaire peut aussi présenter un élément rédhibitoire. "Je n'aime pas les annuaires saturés de publicité, où il est difficile de s'y retrouver, et je pense que Google non plus", opine le directeur d'AxeNet, qui admet donc aussi regarder et juger l'esthétique et l'ergonomie des annuaires...

Ce n'est pas le seul facteur bloquant pour cet expert, qui fuit également les liens retours exigés lors de la soumission d'un site à un annuaire. Sur son blog, il vient d'ailleurs d'expliquer pourquoi il faut aujourd'hui, selon lui, fuir ces liens réciproques.

"Les liens réciproques perdent beaucoup de leur puissance."

Il étaye : "Parfois, un site de niche est soumis à un annuaire généraliste qui va exiger un lien retour depuis la page d'accueil. Le site très spécialisé devrait donc afficher, dès sa homepage, un lien pointant vers un annuaire généraliste qui n'a rien à voir avec sa thématique. Or, ce n'est pas, à mon sens, très pertinent. Je le déconseille. Et cela peut être pire si plusieurs annuaires sont listés et empilés sur la page d'accueil en pointant vers du contenu sans rapport avec la niche du site ! Autant les webmasters ne sont pas toujours responsables des liens entrants, autant ils peuvent choisir les liens sortant...", rappelle le spécialiste. Il n'est cependant pas totalement fermé à la pratique du lien retour, "mais ce dernier devra plutôt être fait depuis un autre site que le site soumis". De toutes façons, "les liens réciproques perdent beaucoup de leur puissance", a pu remarquer le directeur d'AxeNet.

Autre facteur bloquant, fui par Sylvain Richard : les annuaires affichant ostensiblement leur évidente cible (les SEO) en mettant en avant leurs promesses ("améliorer le référencement grâce à notre annuaire" par exemple) et/ou leur méthode ("liens dofollow dans vos fiches"). "Je sais tout cela, je n'ai pas besoin qu'on me rappelle pourquoi je suis venu sur un annuaire... Et je préfère qu'un annuaire dédié à la finance parle de finance. Seule exception : à la limite, j'irais sur les annuaires avec écrit 'SEO' partout pour y soumettre un site... sur le SEO."

Annuaire gratuit ou payant, spécialisé ou généraliste ?

Parmi ses critères, le fondateur d'Axenet n'aura donc pas retenu la gratuité ou le prix des annuaires. C'est volontaire : "Il peut y avoir de bons annuaires gratuits, et de mauvais payants, ce n'est pas un critère déterminant pour moi", estime-t-il.

Quant à l'avantage des annuaires spécialisés face aux généralistes, c'est à peine différent pour le spécialiste. "Les annuaires thématiques peuvent avoir un avantage sur les annuaires généralistes car ils permettent d'avoir des liens issus de la même thématique, ce qui peut améliorer le profil de netlinking et le référencement, mais là aussi, il peut y avoir des annuaires généralistes aussi efficaces que des annuaires thématiques."

Indexation / Référencement naturel