Hugo Roy (FSFE) "Le W3C n'a pas voulu se mettre Apple à dos"

Pour éviter au codec Ogg Theora de s'imposer face à la technologie H264 dans les spécifications HTML5, Steve Jobs a joué la carte de l'intimidation. Rien ne dit qu'il ira jusqu'au tribunal.

JDN Solutions. La menace de Steve Jobs de poursuivre Theora en justice est-elle fondée ?  

Hugo Roy. Au sein de la FSFE [NDLR Free Software Foundation Europe], nous prenons cette menace au sérieux car elle émane de Steve Jobs. Mais, nous pensons qu'elle relève avant tout d'une stratégie commune et partagée chez de nombreux éditeurs propriétaires à l'encontre des logiciels libres.

 

Microsoft, en parlant de Linux, évoque toujours une violation de 230 de ses brevets, mais au final on attend toujours une traduction en acte juridique de leurs paroles. D'autres manœuvres d'intimidation de ce type peuvent à tout moment émerger dans le milieu des codecs vidéos. Quand on sait par exemple que Google a développé son codec VP8, et qu'il n'a pas acquis de licence auprès du groupement VCEG/MPEG, on pourrait bien se demander ce qui empêcherait ce dernier d'attaquer Google. 

La stratégie qui consiste à répandre le doute vis-à-vis de la violation de brevets de logiciels propriétaires par des logiciels libres est courante mais peut être démontée.

 

Comment prouver que le format Ogg Theora a été conçu à 100% sur des briques technologiques libres ?

"Apple soutient le développement du codec propriétaire H264"

Pour bien comprendre, il faut remettre en perspective l'historique du codec Theora. A l'origine, il est basé sur un autre codec développé par On2 Technologies, récemment racheté par Google.

 

Or, cette entreprise détenait des brevets vidéo dont elle a accepté de céder des droits dans le domaine public. Ogg Theora a donc été développé sur la base d'un codec entièrement libre de droit. La fondation Xiph qui l'a développé l'a d'ailleurs fait en totale transparence en publiant ces spécifications.  

La friction ne vient donc pas de l'existence du logiciel en lui-même, mais plutôt de sa mise en avant par le W3C en tant que codec vidéo de premier plan du groupe de travail HTML 5.

 

En quoi cette friction avec Apple a-t-elle été inévitable, selon vous ?

Apple est un acteur du groupe de travail sur HTML5, et propose d'autres logiciels très populaires basés sur des technologies Open Source comme Safari. On voit donc mal le W3C se mettre à dos un acteur comme Apple.

De même, Apple soutient le développement du codec propriétaire H264, soutenu par le groupement VCEG/MPEG, tandis que Larry Horn, vice-président du développement et des licences de MPEG, a toujours appuyé la démarche d'Apple en soutenant à bout de bras ce codec.

 

Pour autant, nous ne nous sentons pas isolés, et ne pensons pas qu'Ogg Theora soit définitivement mis à l'écart dans la mesure où des navigateurs Web populaires comme Firefox, Chrome et Opera l'utilisent.

 

Hugo Roy est coordinateur France de la Free Software Foundation Europe.

Apple / Steve Jobs