Logiciels, conseils et services IT : vers 3,5% de croissance en 2011

Syntec Numérique a affiné ses prévisions de croissance pour le marché des logiciels, services et conseil informatiques pour cette année. 40 000 recrutements sont aussi attendus dans le secteur.

Après une année 2010 où la croissance de l'activité logiciels, conseils et services IT et conseil en technologies a été de 1,5% en France (pour un revenu total de plus de 42,6 milliards d'euros), Syntec Numérique prévoit pour 2011 une croissance de 3,5%. Une estimation qui est dans la fourchette haute des précédentes prévisions de novembre dernier.

Deux activités se démarquent en termes de perspectives de croissance pour 2011, à savoir le conseil en technologies d'une part et les logiciels d'autre part. Pour la première, une croissance de 4,5% est attendue car elle bénéfice selon Syntec Numérique "d'un effet de base favorable et d'une amélioration du contexte conjoncturel [...] l'embellie se confirme et permet de prévoir la plus forte progression sectorielle sur l'année".

Dans le détail, ce sont les activités liées aux prestations de R&D externalisée qui enregistreraient la plus forte progression (+5%), devant celles liées à l'informatique scientifique, technique et industrielle et embarquée (+4%).

Une hausse qui pourrait grimper à 4% en 2011 pour l'industrie du logiciel

Concernant l'activité logiciels, c'est une hausse de 4% que prévoit le syndicat, mais avec quelques différences en fonction des segments de marché : logiciels embarqués et mobilité (+5%), infrastructures et outils (+4,5%) et logiciels applicatifs (+3,5%). "La détente en matière de prix devrait également contribuer à la croissance du secteur ainsi que la diversification des modèles notamment le SaaS", précise Syntec Numérique.

Pour ce qui est de l'activité conseil et services informatiques, la croissance attendue pour 2011 est de l'ordre de 3%. "Le déploiement de nouvelles offres qui accompagne la tendance de fonds d'externalisation permet d'accroître cette activité sur l'année avec une augmentation de 4% pour l'infogérance applicative et de 3% pour l'infogérance d'infrastructure", écrit Syntec Numérique.

Alors qu'une croissance forte est également attendue pour le conseil (+4%), d'autres activités devraient en revanche être davantage à la traîne. Il s'agit notamment de celles liées au développement et assistante technique (+1%) ainsi qu'aux projets et intégration (+2%).

En même temps que l'actualisation de ses prévisions de croissance, Syntec Numérique a également fait part du nombre de recrutements à venir pour 2011. Selon elle, 40 000 nouveaux postes seraient créés "sous l'effet de la reprise d'activité avec 80% de cadres mais aussi des jeunes diplômés, des profils expérimentés et en alternance". Un chiffre qui contraste cependant avec les prévisions de l'Apec qui table sur un peu moins de 30 000 recrutements.

SSII / Syntec