Disques durs : Bruxelles s'inquiète de la concentration du marché

La Commission Européenne ne voit pas d'un très bon œil les récents rachats effectués par Seagate et Western Digital sur le marché des disques durs.

Considérée par nombre d'éditeurs comme un véritable poli-à-gratter dans leurs opérations de croissance externe, la Commission Européenne a mis dans son collimateur les fabricants de disques durs Seagate et Western Digital.

Leur point commun ? Avoir procédé dans les derniers mois à d'importantes acquisitions. A savoir le rachat par Western Digital de l'activité disques durs d'Hitachi pour 4,3 milliards de dollars et celle de Samsung par Seagate pour 1,3 milliard de dollars.

"Les disques durs sont la colonne vertébrale de l'économie numérique. Le secteur s'est déjà sérieusement consolidé et les propositions d'acquisitions en cours vont servir à réduire la concurrence. La Commission va examiner attentivement si cette dernière sera préservée et l'innovation encouragée", a fait savoir Joaquín Almunia, vice-président de la Commission Européenne en charge des règles de concurrence.

La Commission Européenne se donne jusqu'au 10 octobre 2011 pour répondre à ces interrogations et éventuellement invalider ces rachats.  

Juridique / Disque dur