Google condamné pour violation de brevet Linux

Un tribunal texan a condamné Google à verser 5 millions de dollars de dommages et intérêts pour violation d'un brevet Linux relatif à ses serveurs back-end.

La firme de Mountain View a beau être un utilisateur historique des technologies Linux, elle n'est pas à l'abri d'un faux pas juridique. Elle vient de l'apprendre à ses dépens avec le jugement rendu par l'US Court for the Eastern District of Texas qui l'a condamné à verser à la société Bedrock Computer Technologies 5 millions de dollars de dommages et intérêts.

Selon le tribunal texan, Google s'est rendu coupable de violation d'un brevet Linux enregistré auprès du bureau américain des brevets (US 5393120) par Bedrock depuis 1997. Cette société, qui a fait des attaques pour violation de brevet sa principale activité, est également connue pour avoir porté plainte à l'encontre d'autres géants IT utilisant Linux comme Amazon, AOL ou encore Yahoo!.

Google n'a pas encore décidé s'il comptait faire appel.

Serveurs / Juridique