Apple oriente son App Store vers les entreprises

Aux Etats-Unis, la boutique d'applications d'Apple va permettre aux DSI d'acheter des applications développés sur mesure. Vérifiés par le groupe, elles seront réservées aux professionnels.

L'iOS d'Apple fait un pas vers les pros. Jusqu'ici orientée vers le grand public, sa boutique d'applications, le fameux App Store, vient aujourd'hui faire du pied aux DSI. La firme de Cupertino vient effet d'annoncer deux nouvelles possibilités dans son App Store, pour l'instant réservées aux Etatx-Unis, qui veulent toutes les deux adresser les entreprises.

 

Acheter un grand nombre d'applications sur l'App Store

 

Comme son nom l'indique le nouveau "Volume Purchase Program" permet d'acheter un grand nombre d'applications. Il permet également aux entreprises de déployer des logiciels professionnels développés sur mesure par un tiers, mais passant par Apple. Nom de code : les "applications B2B personnalisées". Le système nécessite à chaque fois de passer par iTunes.

 

Une fois le compte de l'entreprise demandeuse validé par Apple, et son identifiant (Apple ID) obtenu, la société peut puiser dans le catalogue de l'App Store les applications payantes pour lesquelles elle souhaite obtenir un grand nombre de licences. Apple envoie ensuite un mail renvoyant vers un site dédié contenant la liste des applications achetées. Cette liste peut être gérée par "bon nombre d'outils de gestion de parc de smartphones, (Mobile Device Management)", indique Apple qui invite les sociétés intéressées à se renseigner auprès de fournisseurs tiers de MDM.

 

Déployer des progiciels personnalisés au sein d'une flotte d'iPhone et d'iPad

 

Chaque application est en fait envoyée à son destinataire final sous la forme d'un code permettant de débloquer le téléchargement de l'application via iTunes. Elle peut aussi prendre la forme d'une URL, qui peut donc être placée dans un intranet ou envoyée par mail. L'adresse une fois activée ouvrira alors iTunes, et le destinataire pourra alors télécharger l'application sur son matériel, iPhone ou iPad.


Chaque application B2B est soumise au processus d'examen d'Apple

Le procédé est peu ou prou le même pour des applications développées sur mesure par un tiers pour une entreprise. Le développeur doit d'abord s'enregistrer auprès de l'iOS Developer Program, et donc en accepter les conditions. L'application doit aussi coûter 9,99 dollars minimum. Le développeur peut choisir qui pourra l'obtenir. Le logiciel passe ensuite par le même circuit que décrit plus haut.

 

Examen de l'application par Apple

 

"Chaque application B2B et ses mises à jour sont soumises au processus d'examen d'Apple. Ses lignes directrices sont les mêmes que pour l'App Store", précise Apple, qui n'est pas toujours transparent sur ce processus.

"Si l'application contient des données sensibles de l'entreprise, il est possible d'y inclure un mécanisme d'authentification. La sécurité des applications n'est pas garantie par Apple, et la sécurité des données reste sous la responsabilité du développeur", explique la firme à la pomme.


La société de Steve Jobs prévient qu'Apple doit manipuler les logiciels, ce qui peut ne pas correspondre à la politique de sécurité des entreprises en matière de protection de leurs données sensibles. Il est néanmoins possible de faire tester le logiciel via des comptes génériques de test, ou avec un échantillon de données non confidentielles.

Apple n'a lancé ces fonctionnalités qu'aux Etats-Unis, et n'a pas donné de détails sur d'éventuels déploiements ailleurs.

Autour du même sujet