Satya Nadella (Microsoft) "Active Directory va devenir majeur pour lier Clouds publics et privés"

Cloud privé, Cloud public, Big Data... Le président Serveur et outils métiers détaille la stratégie de l'éditeur en matière de virtualisation, et les produits à venir : Windows 8 et SQL Server 2012.



L'intégralité de l'interview vidéo de Satya Nadella en français :


JDN Solutions. La part de marché de Microsoft baisse sur le segment des serveurs Web. Comment réagissez-vous à cette tendance ?

Satya Nadella.
D'abord, quand vous analysez la part de marché de Microsoft sur l'ensemble du créneau des OS, notre taux de pénétration est de 76% avec Windows. Il est vrai que notre poids est différent selon les types de système d'exploitation. Vous évoquez le Web. Si l'on prend l'ensemble des infrastructures d'hébergement [et pas seulement celles des sites Web au sens strict ndlr], mais toutes les briques qui tournent autour, nous sommes proches d'une part de marché de 50% en moyenne. Dans certains pays, nous progressons, et dans d'autres nous avons des chalengers.

Mais quand on regarde la santé de notre activité globale sur les serveurs clients et les serveurs d'arrière plan [ndlr back end], nous restons très forts. 36% des serveurs Intel qui sortent sont équipés d'une couche Windows Server.


Dans le domaine du Cloud, allez-vous rester centré sur la technologie de virtualisation, ou proposer des solutions couvrant tous les aspects annexes, jusqu'à la sécurité, le SLA ?

Nous entrons dans un nouveau modèle. Nous passons de la logique client/serveur à un écosystème intégrant de multiple terminaux connectés, avec, à la clé, une offre de services continue dans le Cloud. C'est un changement majeur d'un point de vue de l'architecture. La virtualisation, qui engendre aussi des changements profonds sur la manière de concevoir les applications, représente pour nous le point de départ pour concevoir le Cloud.

Notre vocation est de pouvoir accompagner n'importe quelle entreprise vers le Cloud. Windows Server et System Center sont les deux principales briques de cet édifice permettant aux entreprises de construire leur propre Cloud,. Windows Azure est de son côté la plate-forme que nous proposons pour externaliser les applications, ou accéder à des applications dans un Cloud public. Nous nous focalisons sur une conjugaison entre Clouds privés et publics, sur les problématiques de gestion de droits, de management, de virtualisation et de développement d'applications.


En matière de virtualisation, comment gérez-vous la sécurité ? Imaginez-vous par exemple optimiser votre antivirus ou vos solutions de gestion d'accès pour couvrir les instances de serveur virtuel ?

Un des actifs les plus largement déployés dans ce domaine dans les entreprises n'est autre qu'Active Directory. C'est un standard déployé par presque toutes les entreprises pour assurer la gestion des droits et politiques d'accès au système d'information. Nous faisons évoluer cette brique pour prendre en compte le Cloud. il s'agit de permettre aux entreprises de gérer par ce biais les politiques et droits d'accès, à la fois sur le périmètre du système d'information interne, mais aussi sur celui du Cloud à la fois public et privé.

"Avec le framework Open Source Hadoop, nous ciblons l'analyse massive"

L'idée est de leur permettre de gérer depuis un annuaire d'entreprise unique l'ensemble des politiques d'accès et de gestion des privilèges, et mettre en place un processus d'identification unique couvrant les deux univers (SSO) mais aussi de gestion des politiques de sécurité par groupe d'utilisateurs... C'est quelque chose que nous proposons déjà avec notre offre bureautique en mode SaaS Office 365. Cette suite permet à nos clients d'intégrer les politiques d'accès qu'ils ont définies en interne au sein de leur annuaire Active Directory, et ainsi de bénéficier d'un système unifié de gestion des accès.

De nouvelles annonces seront prochainement réalisées dans ce domaine sur lequel nous considérons avoir déjà une certaine avance. La protection des données et la gestion des accès sont des points importants dans un univers ou les informations sont accessibles de partout.

Avec Windows Server 8, vous proposez une plate-forme pour adresser à la fois les problématiques de Cloud privé et public?

Notre plate-forme de Cloud public Windows Azure est basée sur Windows Server. Nous comptons désormais faire bénéficier nos clients de ce retour d'expérience. Avec Windows Server 8, nous fournirons l'ensemble des possibilités de Windows Azure pour permettre à un opérateur ou une entreprise de déployer son propre Cloud public. Vous pourrez par exemple bénéficier des dernières optimisations que nous avons réalisées en matière de gestion d'instances Hyper-V, notamment en termes de consommation de ressources processeurs. Mais aussi gérer à travers la virtualisation les plans de reprise d'activité après sinistre, et accéder à des possibilités de virtualisation réseau qui s'avèrent fondamentales dans le cadre de la gestion des opérations d'un centre de données.

Avec Windows Server 8, nous popularisons également un dispositif de gestion du dimensionnement des grappes de serveurs virtuels. Combiné au prochain System Center 2012, nous offrirons l'ensemble des possibilités pour opérer un datacenter complet sous forme de Cloud.


Comment adressez-vous la problématique des bases de données massives ?

Nous avons jusqu'ici concentré nos efforts sur le terrain de la gestion des données, autour de SQL Server et de nos outils de traitement de données et de Business Intelligence. Mais, force est de constater que les volumes de données structurées et non-structuées explosent. Nous devons donc apporter des solutions pour gérer des bases de données massives, qu'elles soient exécutées en interne ou dans un Cloud public.

D'où les annonces que nous avons réalisées il y a quelques jours autour de SQL Server 2012 [avec l'ajout de fonctions de réplications et d'équilibrage de charge adaptées notamment aux applications multi-tenants ndlr], mais aussi d'intégrer le framework Hadoop à SQL Server et SQL Azure. Nous avons annoncé une distribution d'Hadoop pour Windows Server qui s'intégrera à Excel, et prendra en charge les couches d'analyse de données de SQL Server 2012 [pour permettre l'analyse massive et la Business Intelligence temps réel sur des milliers de nœuds et des pétaoctets de données ndlr].

 

Satya Nadella est président Serveur et outils métiers de Microsoft. 

Microsoft / Windows