Les meilleurs développeurs C++ seraient français

HackerRank publie un classement des pays les mieux placés sur sa plateforme de challenges de code. La France ne s'en sort pas si mal.

HackerRank a fait le point sur les pays les mieux classés sur sa plateforme de challenges de programmation en fonction des types de défi proposés. Le site web revendique pas moins de 1,5 million de développeurs inscrits et classés.

La France également bien classé en Ruby

Comment se place la France dans le palmarès publié par HackerRank ? Elle atteint la première position sur le front des challenges autour du langage C++.  Autre domaine dans lequel l'Hexagone s'illustre : le développement Ruby où les Français se classent en quatrième position (voir les tableaux ci-dessous). 

Classement des pays les mieux placés sur la plateforme de challenges de code d'HackerRank par types de défi. © HackerRank

La Chine tire son épingle du jeu... loin devant les Etats-Unis

Au classement général d'HackerRank, la France se hisse en huitième position. En tête du palmarès, la Chine occupe la première place, devant la Russie (voir le tableau ci-dessous). "Les développeurs chinois dépassent tous les autres pays en matière de défis mathématiques, de programmation fonctionnelle, et de données structurées. De leurs côtés, les Russes dominent les défis en algorithmie", précise HackerRank.

Alors que c'est aux Etats-Unis et en Inde que se recrute la majeure partie des utilisateurs d'HackerRank, ces pays se cantonnent respectivement à la 28e et 31e marches du classement général du site.

Classement général d'HackerRank des pays les mieux classés sur sa plateforme de défis de programmation. © HackerRank

Reste que les défis proposés par HackerRank sont diversement accueillis par les développeurs. Les challenges en algorithmie arrivent, de très loin, en tête des défis les plus prisés, représentant 39,5% des concours réalisés via la plateforme. "Ils autorisent les participants à choisir le langage qu'ils souhaitent utiliser. Ce qui peut contribuer à les rendre plus attractifs", constate le site web. Viennent ensuite les challenges autour de Java (9,3%), des données structurées (9,1%) et de C++ (6,6%).

Méthodologie : les scores publiés par HackerRank, dans les tableaux ci-dessus, sont le résultat de la moyenne des scores des développeurs par pays. Les scores par domaines ont été standardisés (en soustrayant chaque note obtenue pour chaque domaine par la moyenne globale, puis en divisant le résultat par l'écart type). Objectif : uniformiser l'indice pour faciliter les comparaisons. Rappelons qu'HackerRank revendique 1,5 million de développeurs inscrits à sa plateforme.

A lire aussi : 

Java / Hacker