French Tech : premier investissement dans un accélérateur, Axeleo

Axeleo levée French Tech 0415 L'accélérateur lyonnais Axeleo vient de lever 2,3 millions d'euros, pour moitié abondés par le Fonds French Tech Accélération du Programme d'Investissements d'Avenir (PIA).

Les 200 millions d'euros alloués à la French Tech pour favoriser la croissance des start-up du numérique commencent à être investis -le budget est destiné à financer des initiatives privées, portées par des entrepreneurs, qui s'adressent aux jeunes pousses (accélérateurs, coaching, accès à des technologies, à des outils industriels, à des financements...). Le Fonds French Tech Accélération du PIA, opéré par la Caisse des Dépôts et géré par Bpifrance pour le compte de l'État, vient ainsi de participer pour moitié à la levée de 2,3 millions d'euros dans l'accélérateur de start-up Axeleo, aux côtés d'un pool d'entrepreneurs issus du monde du numérique.

40 associés entrepreneurs

Avec cette levée de fonds, le nombre d'entrepreneurs associés d'Axeleo passe en effet de 25 à 40 personnes. Parmi les nouveaux arrivants, Benoit Gourdon (cofondateur de Neolane), Romain Niccoli (cofondateur et CTO de Criteo), Vincent Picou (cofondateur de SquareClock), Kevin Polizzi (fondateur de Jaguar Network), Olivier Bernasson (fondateur de Pecheur.com), Patrick Bensabat (CEO de Business & Décision) et Frédéric Lasnier (CEO de Pentalog).

Les fonds levés permettront à Axeleo de financer l'exploitation de l'accélérateur, mais aussi de participer aux tours de tables des start-up qu'il accompagne quand il le souhaite, de renforcer ses effectifs –Axeleo emploie aujourd'hui six collaborateurs- et enfin de renforcer ses "learning expeditions", voyages à l'étranger pour faire découvrir aux jeunes pousses d'autres écosystèmes.

Critère de recrutement : déjà un chiffre d'affaires

Créé en 2013 à Lyon, Axeleo est un accélérateur de start-up numériques BtoB soutenu par ses associés entrepreneurs. Tous s'engagent à conseiller les jeunes pousses accélérées et à les faire bénéficier de leur réseau. Axeleo avait déjà levé 550 000 euros en juin 2014. Sont visées des start-up qui se situent entre l'amorçage et la phase de capital-rique, qui enregistrent quelques dizaines à centaines de milliers d'euros de chiffre d'affaires par an et ont besoin d'aide pour "passer à l'échelle", note Eric Burdier, cofondateur et directeur d'Axeleo. Elles ont souvent déjà quelques clients et ont réalisé un premier tour de financement en love money ou amorçage.

image4
Portfolio d'Axeleo. © Capture d'écran Axeleo

5 à 10% de prise de participation

Les start-up sont accélérées pour 18 mois. Axeleo prend de 5% à 10% du capital des jeunes pousses, selon leur maturité. L'accélérateur choisit six à huit nouvelles start-up chaque année pour son accompagnement hors les murs (Axeleo ne fournit pas d'espace de coworking), dans toute la France. Parmi les start-up déjà accélérées par la structure lyonnaise : TellMePlus, solution d'intelligence artificielle prescriptive basée à Montpellier, Tilkee, application cloud d'optimisation du suivi commercial de Lyon, BiBoard, solution de business intelligence cloud et mobile basée à Grenoble, ForCity, plateforme lyonnaise d'aide à la décision pour les smart cities... "Nos 9 start-up accompagnées en 2014 ont un CA cumulé de deux millions d'euros et ont déjà recruté 45 personnes", se félicite Eric Burdier, qui souligne qu'une cinquantaine de recrutements sont déjà ouverts.

Levée de fonds / Incubateur