Andy Puddicombe "L'objectif d'Headspace est de démystifier la méditation"

Ancien moine tibétain, Andy Puddicombe a surfé sur l'essor de la médiation dans la Silicon Valley pour lancer Headspace. Il livre ses projets pour cette application, utilisée par Gwyneth Paltrow comme Evan Williams.

JDN. Comment vous est venue l'idée d'Headspace ?

andy puddicombe 275
Andy Puddicombe est fondateur d'Headspace © Headspace

Andy Puddicombe. Headspace est une plateforme dédiée à la méditation. Notre objectif est de démystifier la méditation et de la rendre accessible au plus grand nombre. Je connais bien cette discipline puisque, après avoir découvert la méditation vers l'âge de 10 ans, je suis devenu moine bouddhiste une fois passé la vingtaine. C'est en parlant avec des amis que j'ai réalisé qu'il existait une réelle demande. En effet, beaucoup d'entre eux souhaitaient par exemple réduire leur stress mais aussi améliorer la qualité de leur sommeil, ce que permet la méditation. J'ai donc créé Headspace à Londres. L'entreprise est désormais basée à Los-Angeles.

 

Comment fonctionne l'application, quel type de contenu proposez-vous ?

Nous proposons plusieurs types de contenus permettant à un utilisateur de se familiariser avec la méditation. Il peut s'agir de contenus vidéo, audio et mêmes d'animations. Celles-ci sont d'ailleurs l'ADN d'Headspace et sont très appréciées par nos utilisateurs. Elles servent de support au contenu audio, à savoir les guides de méditation que je me charge d'enregistrer. Une équipe interne, composée majoritairement d'artistes, est entièrement dédiée à la réalisation de ces illustrations et animations.

 

Quelle est la fréquence optimale d'utilisation permettant d'arriver à des résultats ?

"Nous allons lancer des guides dédiés à la grossesse, à l'éducation au sport"

Il n'y a pas de règles en la matière. L'objectif n'est pas tant la quantité mais plutôt la qualité. Commencez par exemple par méditer une dizaine de minutes par jour, puis montez progressivement à une quinzaine, etc. Atteindre une heure par jour de méditation ne doit toutefois pas être un objectif. Nous avons peu de temps libre au quotidien. L'important est surtout de méditer de manière régulière.

C'est pour cette raison nous avons décidé d'intégrer plusieurs fonctionnalités de gamification, afin d'inciter à une utilisation plus fréquente. Par exemple, nous vous affichons le nombre de personnes qui méditent en même temps que vous. Les membres les plus actifs peuvent également gagner des récompenses. Enfin, il est aussi possible pour un utilisateur de retrouver ses amis via l'application. Nous comptons aujourd'hui entre 1,5 et 2 millions d'utilisateurs actifs et près de 60% d'entre eux utilisent l'application au moins une fois tous les trois jours !

 

Comment gagnez-vous de l'argent ? Pouvez-vous partager quelques chiffres concernant vos revenus ?

Notre modèle se base sur le Freemium. Lorsqu'un utilisateur télécharge notre application, celui-ci peut accéder gratuitement à 10 minutes de contenu pendant 10 jours. Après quoi, nous lui proposons de souscrire à un abonnement, au mois ou à l'année, donnant accès à l'ensemble de notre catalogue. Ce contenu est bien entendu mis à jour régulièrement.

Je ne peux malheureusement pas donner notre chiffre d'affaires, mais je peux néanmoins dire que nous sommes satisfait de notre taux de conversion du gratuit vers le payant. Outre les particuliers, il faut noter que nous ciblons également les entreprises avec notre offre "Headspace for Teams". L'idée est ici d'initier leurs employés à la méditation. Nous travaillons d'ailleurs avec un certain nombre de grandes entreprises, notamment plusieurs issues du secteur technologique.

 

La France est-elle un marché important pour vous ?

"Nous visons les entreprises avec Headspace for Teams"

Nos deux plus gros marchés sont les Etats-Unis et la Grande-Bretagne. Malgré tout, nous comptons déjà un certain nombre d'utilisateurs en France, et plus largement en Europe, alors même que notre contenu n'est disponible qu'en anglais. Nous envisageons d'ailleurs plusieurs traductions de notre application dans le courant de l'année et le Français en fait partie !

 

Quels sont vos projets pour la suite ?

Nous prévoyons de lancer bientôt une offre à destination des enfants. Nous menons d'ailleurs actuellement un projet pilote, conjointement avec un programme de recherche, dans plusieurs écoles publiques de Los-Angeles et de Seattle. Dans ce contexte, nous avons conçu plusieurs exercices de méditation adaptés aux enfants afin d'évaluer les bénéfices de la méditation sur les élèves mais aussi sur leurs professeurs. Il s'agit là d'observer notamment d'éventuels changements en termes de comportements, de résultats académiques mais aussi de bien-être à l'école. En plus de cette verticale "Headspace for kids", nous prévoyons de lancer des guides dédiés à la grossesse, à l'éducation et même au sport.

 

La méditation s'adresse donc potentiellement à tout le monde ?

Je pense que vous pouvez définir la méditation en fonction de ce que vous voulez qu'elle vous apporte. Par exemple, parmi nos utilisateurs se trouvent des joueurs de NBA mais aussi des athlètes olympiques. Le plus souvent, ces derniers utilisent la méditation dans le but d'améliorer leur concentration et leurs performances sportives. Les entrepreneurs méditent plutôt eux pour développer leur créativité et leur capacité à résoudre des problèmes. Enfin, un parent aura peut-être recours à la méditation simplement pour rester calme lorsque son enfant lui rendra la vie difficile. Tous ces exemples pour dire que la méditation est avant tout une compétence. Comment allez-vous l'utiliser et l'appliquer dans votre vie ? Vous seul avez la réponse à cette question. Nous nous contentons simplement de vous fournir les outils et les connaissances nécessaires.

 

Andy Puddicombe est le fondateur d'Headspace, une plateforme dédiée à la méditation qui voit le jour en 2010. L'application compte plusieurs célébrités parmi ses utilisateurs, telles que les actrices Gwyneth Paltrow et Emma Watson ou encore Evan Williams, fondateur de Twitter. Initié au bouddhisme à l'âge de vingt ans, Andy est un ancien moine Tibétain. Après avoir beaucoup voyagé, il revient en Grande-Bretagne - dont il est originaire - en 2004 avec l'idée de démystifier la méditation et de la rendre accessible au plus grand nombre. Il est l'auteur des ouvrages "Get some Headspace" et "The Headspace Diet". Andy est diplômé en Arts du Cirque.