L'accélérateur Le Camping fête ses trois ans

Camping trois ans 60 start-up y sont passées depuis sa création, en janvier 2011. Au total elles ont levé 10 millions d'euros. Et 90% existent encore.

Trois ans, cinq saisons, soixante start-up. Pour Le Camping, c'est l'heure d'un premier bilan. "90% des start-up qui sont passées par le Camping sont encore en vie", se félicite Elise Nebout, manager. "Certaines connaissent une très belle réussite.

Sketchfab, la plateforme de publication 3D, a maintenant son propre bouton sur Photoshop. Lima a rempli près de 200% de son objectif sur Kickstarter (lire l'article "La start-up Cloud Guys Corporation lève 1,2 million de dollars sur Kickstarter", du 09/09/13). Doctrackr, dans le domaine de la cyber-sécurité, passé par Techstars, a levé 2 millions de dollars. Et Bankin compte des millions d'utilisateurs." Au total, 10 millions d'euros ont été levés par les start-up passés par l'accélérateur.

mgl4143
Elise Nebout, manager du Camping, rappelle les plus belles réussites de l'accélérateur. © S. de P. Le Camping

Alumni, start-up de la saison 5 et sympathisants se sont réunis, vendredi 30 janvier, pour fêter les trois ans du Camping dans ses nouveaux locaux, Numa. L'occasion, pour les anciens, de se remémorer leur parcours. "Mon passage au Camping a été très intense", se souvient Elsa Prieto, CEO de Pilipop, une application d'apprentissage de l'anglais destinée aux enfants. La start-up est passée par la deuxième saison du Camping. "Je sortais des Gobelins, l'école de l'image, et je ne connaissais absolument pas le monde de l'entreprise. Le Camping m'a permis de baigner directement dans l'écosystème et d'éviter de faire des erreurs." Pilipop n'était alors qu'un projet. Aujourd'hui, l'application disponible sur iPad et iPhone revendique 150 000 téléchargements et s'apprête à se développer dans davantage de langues.

Pour les nouveaux de la cinquième saison, les premières impressions sont positives. "Nous avons vu Jean-Baptiste Rudelle de Criteo et Thibaud Elzière d'eFounders. Les écouter raconter par quoi ils sont passés, les problèmes qu'ils ont rencontrés et retrouver des similarités avec notre parcours nous a passionnés", raconte Tristan Nicolas, co-fondateur de Wodd (ex-Indytrackers). Chaque lundi, les start-up se réunissent pour faire un point sur la semaine écoulée. Sur un tableau blanc, à l'étage de Numa qui leur est dédié, chacune note les tâches à effectuer pour la suivante. "Cela nous permet de savoir où en est chaque start-up, et de combiner nos compétences en cas de difficultés", commente Tristan Nicolas.

mgl4211
Olivier Mougenot, co-fondateur de LocalEyes (Saison 5), annonce une levée de fonds de 300 000 euros. © S. de P. Le Camping

"Nous comptons de futurs Criteo parmi les start-up, j'en suis sûre", assure Elise Nebout. Avant de conclure, en s'adressant aux entrerpreneurs : "Bonne nouvelle, la France a tout pour être la prochaine start-up nation. Du talent, de la créativité, des lieux de travail, de la profondeur, de la lucidité sur ses défauts... et l'envie d'agir."

Le Camping