Confidentiel : Feeligo séduit l'ex-DG de Facebook France et lève 500 000 euros

Feeligo levée 500 000 euros Damien Vincent 1014 La start-up française financée par des business angels de renom comme Damien Vincent compte exporter sa plateforme de Brand Stickers à l'international.

Réinventer la publicité en ligne en améliorant l'expérience utilisateur et en créant une meilleure relation entre l'annonceur et son audience : c'est le défi que s'est lancée la start-up française Feeligo, fondée en 2012 par Davide Bonapersona et Jonathan Levy-Bencheton. Elle vient de boucler un deuxième tour de table de 500 000 euros auprès de business angels renommés, parmi lesquels Damien Vincent, ex-DG de Facebook France, et Alexis Rateau, Directeur commercial du groupe NRJ, et de membres du groupe BA ESCP. La plateforme de "brand stickers" compte améliorer sa technologie et accélérer son développement international.

Feeligo permet aux marques de s'intégrer à diverses communautés en ligne (réseaux sociaux, applications de chat, espaces mails, forums et espaces de commentaires) via des stickers (des smileys très évolués) imaginés spécialement pour l'annonceur. La start-up revendique 15,5 millions de visiteurs uniques par mois sur l'ensemble de ses communautés partenaires, parmi lesquelles Auféminin.com, Cnet France ou M6 Web. Elle affiche 100 millions de stickers chaque mois.

L'algorithme matche stickers, conversations et annonceurs

Feeligo promet aux annonceurs de fournir aux communautés un contenu sponsorisé, mais de manière moins intrusive que la publicité traditionnelle. "Les stickers ont un impact beaucoup plus fort parce qu'ils sont reçus de façon positive par les utilisateurs, qui les insèrent eux-mêmes au sein de leurs conversations", analyse Davide Bonapersona. L'algorithme de Feeligo recommande des stickers aux utilisateurs, selon ce qu'ils écrivent, et cible les conversations les plus proches de l'univers de la marque. Feeligo a déjà créé des campagnes pour Duracell, Carrefour, ou encore 20th Century Fox avec des stickers "Rio 2".

image2
Feeligo a notamment mené une campagne pour 20th Century Fox, avec Rio 2. © Capture d'écran Feeligo

Présente en France, Italie, Royaume-Uni, Allemagne et Espagne, la start-up se lancera aux Etats-Unis "dans les prochains mois", assure Jonathan Levy-Bencheton. "Nous aimerions que l'export représente la moitié de notre chiffre d'affaires d'ici un à deux ans." Feeligo a déjà levé 250 000 euros en 2013 et elle est soutenue par Petit Poucet, l'incubateur HEC, BPI France et Scientipôle.

Facebook / Levée de fonds