Cette start-up française va révolutionner le shopping en ligne

Fitle start-up Fitle permet de visualiser des vêtements sur son avatar 3D avant de les acheter. La start-up vient de lever des fonds et de lancer une campagne Kickstarter.

Essayer un tee-shirt d'une marque avec un pantalon d'une autre sans même bouger de son canapé. Cela sera bientôt possible. La start-up française Fitle veut révolutionner le shopping en ligne en permettant aux internautes de visualiser les vêtements sur leur avatar 3D avant de les acheter. En s'inscrivant sur le site, l'utilisateur devra simplement renseigner sa taille et uploader quatre photographies de lui prises sous des angles précis. La technologie Fitle en déduit ses mensurations et crée alors un avatar, personnalisable à l'envie, depuis la taille de poitrine jusqu'à la couleur des cheveux.

Fitle se veut aussi assistant shopping. "Le but est que l'internaute puisse trouver un vêtement en moins de dix secondes", assure Charles Nouboue, CEO. Quelques looks sont rapidement proposés à l'internaute, qui indique ceux qui lui plaisent pour un premier affinage. Fitle peut alors commencer à lui présenter des vêtements qui lui correspondent. "Et bien sûr, plus l'internaute utilise Fitle, puis les choix s'affinent", décrit Charles Nouboue.

Campagne Kickstarter risquée ?

Fitle a noué un partenariat avec une plateforme qui lui donne accès à 147 marques, parmi lesquelles Mango, Kenzo, Diesel ou encore Calvin Klein Jeans, directement sur son site. L'utilisateur peut donc faire essayer à son avatar l'ensemble de ces vêtements, en les mélangeant, puis acheter ceux qu'ils désirent directement sur Fitle, sans avoir à se rendre sur chacun des sites des marques -Fitle prélève une commission sur la vente. Surtout, l'internaute peut décider de visualiser sur son avatar un tee-shirt qu'il est en train de lorgner, avec un jean déjà acheté plusieurs mois plus tôt sur Fitle et gardé en mémoire par le site.

Créée en 2013, la start-up a levé 200 000 euros en love money et eavec un prêt d'honneur du Réseau Entreprendre. Pour compléter son financement, Fitle vient de lancer une campagne Kickstarter. Pari risqué, car il s'agit plus là pour les backers de soutenir un projet auquel ils croient que d'obtenir de réelles contreparties, puisque l'utilisation de Fitle sera de toute façon gratuite pour les internautes. Pour ses soutiens, Fitle offre des goodies (une coque d'iPhone, une montre) et un accès bêta-testeurs trois mois avant l'ouverture du site au public, à partir de 149 dollars. Le concept semble toutefois séduire assez pour mobiliser : en une journée, Fitle a déjà recueilli plus de 6 000 dollars, sur un objectif de 50 000, auprès de 70 backers enthousiastes. Une phase de test devrait commencer en octobre, pour une ouverture au public en janvier 2015.

En février, eBay a annoncé le rachat de PhiSix, une start-up à l'origine d'une technologie similaire, mais n'a pas encore intégré la technologie sur son site.

Autour du même sujet