Pourquoi Google débourse-t-il 3,2 milliards pour un thermomètre connecté ?

En finalisant l'acquisition de Nest, une start-up spécialisée dans la maison connectée, le géant accélère dans le hardware.

Google débourse 3,2 milliards de dollars pour s'offrir le spécialiste de la maison connectée, Nest (Lire l'article : "Maison connectée : Google acquiert Nest pour 3,2 milliards de dollars", du 14/01/14). C'est la deuxième opération la plus importante du géant, qui avait avalé le constructeur mobile Motorola pour 12,5 milliards en 2012. Pourquoi une telle somme pour une start-up à l'origine de détecteurs de fumée et de thermostats intelligents ? C'est le signe de l'arrivée de Google sur un nouveau marché : celui de la maison connectée. En acquérant Nest, Google s'assure ainsi un tremplin de choix.

Fondée en 2010, Nest devrait garder sa marque et opérer de manière distincte, une fois l'opération finalisée. Avec l'acquisition de la start-up, Google gagne dans ses rangs Tony Fadell, un ancien d'Apple à l'origine de l'iPod, mais aussi une flopée d'ingénieurs et de designers talentueux -300 environ, dont quasiment un tiers sont passés par Apple. Google espère sans doute améliorer sa position sur le marché des produits hardware, sur lequel Apple l'a souvent devancé. Alors que Google a souvent choisi de développer du software, l'acquisition de Nest pourrait marquer un tournant dans sa stratégie.

Aspirer des données

Surtout, l'arrivée de Google sur le terrain de la maison connectée laisse envisager la somme énorme de données que le géant pourrait aspirer : comment les utilisateurs consomment de l'énergie, écoutent de la musique, quelles sont leurs allées et venues dans la maison... Des données précieuses pour cibler les publicités de manière extrêmement fine. Le CEO de Nest, Tony Fadell, a assuré à Reuters que la protection des données privées avait été extrêmement discutée au cours des négociations avec Google. Les conditions d'utilisation de Nest, selon lesquelles la start-up assure n'utiliser les informations des utilisateurs que pour améliorer ses produits et services, devraient demeurer inchangées. Ceci dit, l'intégration des services de Google aux produits Nest serait aussi un très bon moyen pour le géant de collecter des informations.

Google / Rachat