Prizm, la start-up française qui rend vos enceintes intelligentes

prizm enceintes intelligentes Kickstarter Branché à des haut-parleurs, Prizm adapte la musique diffusée aux personnes présentes dans la pièce et au contexte.

Alors qu'Amazon vient de dévoiler un haut-parleur baptisé "Echo", doté d'un assistant personnel et qui peut donner la météo ou réciter les informations aussi bien que diffuser de la musique, un projet français d'enceintes intelligentes rencontre le succès depuis près d'un mois sur Kickstarter. Prizm est un objet que l'on branche sur des enceintes ou une chaîne Hifi et qui permet de jouer de la musique selon les goûts des personnes présentes dans la pièce tout en s'adaptant au contexte. Le projet Kickstarter a déjà recueilli plus de 114 000 dollars, et ne sera clôt que le 27 novembre. L'objectif de 70 000 dollars a été atteint en seulement quatre jours.

Un algorithme affine le profil musical

Une fois Prizm branché, l'utilisateur crée un profil musical, notamment en se connectant via Soundcloud, Deezer ou Spotify afin de faire connaître ses playlists. Au fur et à mesure, Prizm affine le profil en prenant compte de critères divers. Par exemple, il note si un set est écouté jusqu'au bout ou non. Via une application mobile, l'utilisateur donne aussi des indications : un cœur pour sauvegarder une chanson dans la playlist, une croix si l'on n'a pas envie de l'écouter. Plus l'utilisateur interagit avec Prizm, plus l'objet connaît ses goûts et ses habitudes -écouter du rock le matin, du jazz le soir, par exemple- et moins l'utilisation du smartphone est nécessaire. Prizm fait découvrir à ses utilisateurs de nouvelles musiques adaptées à leurs goûts.

Les utilisateurs détectés via leur smartphone ou bracelet connecté

Prizm est ensuite capable de détecter les personnes présentes dans une pièce, grâce à leur smartphone, mais aussi leur bracelet connecté ou tout objet connecté en bluetooth, ce qui laisse la possibilité aux utilisateurs de se détacher de leur mobile. Son algorithme s'adapte alors en fonction, pour proposer un choix musical qui plaira à tous.

Prizm analyse l'ambiance et adapte la musique en fonction

Surtout, Prizm analyse l'ambiance de la pièce à l'aide de capteurs sonores pour adapter la musique en fonction du contexte : il peut reconnaître une soirée romantique d'une soirée entre amis, par exemple. Les musiques sont streamées depuis Soundcloud, Spotify et Deezer, directement depuis le cloud. Prizm se connecte à la box Internet via le wifi.

Un prototype fonctionnel est testé par la start-up depuis plusieurs mois avec une dizaine d'utilisateurs. Prizm est le fruit de dix-huit mois de développement. La start-up livrera ses backers en juin 2015. 900 unités ont déjà été pré-commandées. Orange soutient la start-up en lui ouvrant son réseau de sous-traitants, pour mener à bien la production industrielle. Prizm, proposé à 129 dollars sur Kickstarter, coûtera ensuite 169 dollars. "Depuis le début de la campagne Kickstarter, nous avons déjà été contactés par plusieurs distributeurs, raconte Pierre Gochgarian, CEO. Mais pour l'instant, on veut travailler avec la communauté d'early adopters sur un produit qui réponde vraiment à leurs attentes."

En ligne de mire : flux d'actualité et notifications

Prizm est "très différent" d'Amazon Echo, souligne Pierre Gochgarian. "C'est un produit intéressant qui ne s'adresse pas exactement à la même cible que nous. Nous avons fait le choix de ne pas utiliser de commande vocale, parce que ça nous paraît encore trop tôt d'un point de vue usage." Surtout, la force de Prizm réside dans son algorithme de personnalisation. "Avec Amazon Echo, on est obligé de passer via la commande vocale : le haut-parleur ne fait qu'exécuter un ordre, analyse Olivier Roberdet, en charge du développement du produit. Tout l'intérêt de Prizm, c'est de comprendre ce que l'utilisateur veut avant qu'il n'ait à le demander."

Et la start-up française fondée en 2013 voit déjà plus loin. Si Prizm se cantonne pour l'instant aux flux musicaux, l'objet va ajouter une nouvelle corde à son arc dès 2015 : les flux d'actualité, via des webradios. "On déterminera par exemple de manière précise que quand l'utilisateur se lève, il aime écouter 10 minutes d'informations, puis de la musique", prévoit Pierre Gochgarian. Les co-fondateurs veulent aussi intégrer des notifications, en passant par l'ouverture de l'objet à d'autres systèmes et par des développeurs tiers. "Mais jusqu'à la livraison à nos backers, nous ne développerons pas de nouvelles fonctionnalités et nous nous concentrerons sur la musique."

Autour du même sujet