L'Usine à Design : "Nous avons levé trop et trop tôt"

capture d'écran de l'ancien site de l'usine à design.
Capture d'écran de l'ancien site de l'Usine à Design. © L'Usine à Design

Lancée en 2009, L'Usine à Design était devenu le cinquième pure-player français de décoration et design, avec 20 employés à Paris et une dizaine et Chine. La start-up française avait levé 5,6 millions d'euros. Pourtant, elle a été placée en liquidation judiciaire en juin 2013. Sa fondatrice, Emilie Gobin, est revenue sur cet échec dans une interview accordée au JDN, quelques mois plus tard. Elle aborde notamment la question du financement de l'Usine à Design :

"La première levée, c'était 1,6 million au bout de 6 mois. Avec le recul, c'était beaucoup trop et trop tôt. Très vite, on a été pris dans l'engrenage de la croissance, de la structuration, et on ne prenait plus le temps nécessaire pour s'interroger, tester, se remettre en question, car il fallait toujours "faire les objectifs" pour le reporting mensuel. (...) Les VC ont des contraintes assez court-termistes, peu compatibles avec les faibles marges de l'e-commerce."