Souleymane Galadima

Chroniques de Souleymane Galadima

Associé, WiSEED

Diplômé de l'école des sciences et technologies de l'ingénieur de Nancy et d'un master en corporate finance de l'ISEM, le goût du capital-rique m'est venu au cours de mes années de conseil dans l'optimisation du besoin en fond de roulement. Stupéfait de voir tant de belles pépites, privées de leur croissance pour des problématiques de financement, j'ai finalement rejoint les fondateurs de WiSEED, Thierry Merquiol et Nicolas Sérès, pour contribuer au développement du crowdfunding en capital.

Dernières chroniques de Souleymane Galadima

  • Dans la tête d’un(e) "crowdfunder"

    Chronique de Souleymane Galadima (WiSEED)
    Qui sont les souscripteurs des plateformes de crowdfunding en capital ? Il convient de rappeler les différentes typologies de souscripteurs, leurs origines, leurs aspirations et ce qui les motivent réellement.

    • Le crowdfunding, au-delà du financement

      Chronique de Souleymane Galadima (WiSEED)
      Le crowdfunding, aujourd'hui véritable alternative pour pallier aux difficultés d'accès au financement pour startups, revêt d'un caractère qui va au-delà de l'aspect capitalistique d'une levée de fonds. La dimension marketing et promotionnelle est à intégrer dans une démarche de lévée de fonds via le financement participatif.

    • Crowfunding en capital : avec ou sans holding ?

      Chronique de Souleymane Galadima (WiSEED)
      Le modèle d’intervention du crowdfunding en capital varie suivant deux approches : l’investissement en direct dans la cible choisie ou un investissement via un véhicule dédié à chaque cible (le plus souvent sous format holding). Comparatif de ces deux modèles côté entrepreneur et investisseur.

    • Rachat d’Oculus : Facebook scie la branche du crowdfunding

      Chronique de Souleymane Galadima (WiSEED)
      Et si les crowdfunders de Oculus étaient passés par une plateforme de crowdfunding en capital type WiSEED plutôt qu'une plateforme de don pour contrepartie comme Kickstarter ? Certains seraient aujourd'hui millionnaires...