Trainline se lance dans le B2B2C et s'étend en Europe

Trainline se lance dans le B2B2C et s'étend en Europe Le groupe de vente de billets de train crée un outil pour les voyages d'affaires. En France, depuis un an, l'ex Captain Train a augmenté sa base de clients de 150%.

Trainline s'ouvre aujourd'hui au BtoBtoC. Le vendeur de billets de train en ligne, qui réunit en un seul site l'offre de 87 transporteurs et 78% du marché ferroviaire européen, lance un outil pour les voyages d'affaires sous la forme d'une API. L'interface, qui donne accès à l'ensemble des donnée de Trainline, s'adresse aux grandes entreprises, aux outils de réservation en ligne et aux agences de voyage d'affaires. L'API complète l'offre Trainline for Business (BtoB) créée en 2016, qui fournit une plateforme de réservation de billets à plus de 20 000 entreprises, institutions, agences de voyage d'affaires et PME. En France, Havas Voyages et Travel Planet figurent déjà parmi ses premiers partenaires. "L'outil est prêt, mais il reste à renégocier certaines modalités contractuelles avec les transporteurs", temporise Daniel Beutler, directeur général de Trainline International. En effet, la présence d'un intermédiaire supplémentaire dans la vente a un coût. Surtout que le distributeur se rémunère sans publicités via une commission, qui n'est pas répercutée sur l'acheteur final, mais sur les compagnies ferroviaires.

En 2016, le volume de ventes de l'e-commerçant a atteint 2,7 milliards d'euros

Autres nouveautés : "Nous avons lancé en juillet 2017 une fonctionnalité, nommée Temps réel, qui permet de donner à tous les voyageurs toutes les informations utiles comme le numéro de quai, le retard ou le placement", rappelle Audrey Détrie, country manager France&Benelux chez Trainline. Ces derniers mois, la société a aussi lancé au Royaume-Uni un outil de prédiction des prix (Price predict) à destination des consommateurs grâce aux données collectées auprès des transporteurs et via les recherches en ligne des clients. Le busy bot permet de son côté de savoir quel est le taux de remplissage des wagons pour les trains sans réservation. Enfin, l'entreprise travaille à fusionner les plateformes française (ex-Captain train) et britannique.

Une expansion en Europe de l'Est

A ces développements technologiques s'ajoute une expansion commerciale. Début septembre, un partenariat a été signé avec LEO express. Cette entreprise de transport ferroviaire opère en République tchèque. Ce qui permet à Trainline de desservir 81 nouvelles villes dont des destinations polonaises, allemandes ou autrichiennes.

En 2016, le volume de ventes de l'e-commerçant a atteint 2,7 milliards d'euros. Chaque mois, 16,5 millions de personnes visitent ses sites et applications (données Trainline du 1er février 2017 au 29 avril 2017). En moyenne, 125 000 voyages par jour se vendent sur sa plateforme. En France, ses chiffres d'activité ne sont plus communiqués depuis le rachat de Captain Train en mars 2016 pour environ 200 millions d'euros. "Mais je peux vous dire que notre base de clients en France a augmenté de 150% ces douze derniers mois", conclut Daniel Beutler. En septembre 2016, Captain Train revendiquait 1,8 million d'utilisateurs. 

Et aussi

Annonces Google