David Rusenko (CEO de Weebly) "Weebly permettra aux entrepreneurs de gérer leur entreprise depuis un seul tableau de bord"

Où en est le développement de la plateforme e-commerce Weebly depuis son rachat par Square ? Comment s'en sort-elle face aux places de marché ? Les réponses de son fondateur et président.

JDN. Weebly est une plateforme permettant de créer des sites e-commerce. Que proposez-vous de différent aux marchands qui choisissent votre solution ?

David Rusenko est cofondateur et président de Weebly. © Weebly

David Rusenko. Nous leur simplifions la vie en leur permettant de gérer l'ensemble de leur activité en ligne via une seule interface. La multiplication des canaux de vente complexifie énormément la tâche des e-commerçants. Aujourd'hui la relation commerciale n'a plus simplement lieu sur le site e-commerce du vendeur mais également sur les réseaux sociaux, les applications de messagerie instantanée, les marketplaces, etc. Weebly met à disposition des entrepreneurs une solution tout-en-un leur permettant de gérer cette complexité liée au multicanal. 

Par exemple,  nos fonctionnalités leur permettent de gérer l'inventaire, de suivre des commandes, de gérer les frais d'expédition en temps réel ou encore d'effectuer le suivi des stocks. Nous traitons également l'aspect marketing avec Weebly Promote qui permet de créer des campagnes emailing personnalisées. 

Quel est le profil de vos clients et combien de temps faut-il en moyenne pour créer un site ?

La plupart de nos clients sont de jeunes entreprises même si nous comptons aussi plusieurs grandes sociétés qui génèrent plusieurs millions de dollars de chiffre d'affaires. Ces derniers peuvent créer un site basique en 15 minutes, mais la plupart de nos clients y consacrent plusieurs heures, voire plusieurs jours, afin de peaufiner leur projet. Notre objectif était de trouver un équilibre entre donner une certaine liberté de personnalisation tout en conservant la simplicité d'utilisation. Nous voulions que chacun puisse être capable de créer un joli site sans avoir besoin de coder mais simplement en glissant-déposant des éléments.

Weebly propose une version gratuite. Quelles sont ses restrictions par rapport à  l'offre payante ?

L'utilisation de Weebly est gratuite si vous acceptez en contrepartie la présence de publicités sur votre site. La version gratuite ne permet pas non plus d'utiliser un nom de domaine entièrement personnalisé. Pour retirer ces restrictions, il faut passer sur l'une de nos offres payantes comprises entre 4 et 28 euros par mois. 

Quelles ont été les synergies opérées avec Square depuis votre rachat en mai 2018 ?

" 50 millions de sites ont été créés en utilisant Weebly "

Il faut savoir que Square est bien plus qu'une entreprise spécialisée dans le paiement. La société propose aujourd'hui un écosystème de produits dont certains permettent par exemple de gérer les factures (Square Invoices), la prise de rendez-vous (Square Appointments) ou encore la vente de produits en magasin (Square Point of Sales). La raison pour laquelle nous avons accepté l'offre de rachat de Square est que la mission de nos entreprises est identique : nous voulons aider les entrepreneurs à réussir. Pour cela, nous voulons leur permettre de gérer leur entreprise depuis un seul tableau de bord. Je ne peux toutefois pas en dire plus sur les futures intégrations entre Weebly et Square.

Où en êtes-vous aujourd'hui dans le développement de Weebly ?

Weebly a démarré comme un projet universitaire en 2006. Notre objectif était de simplifier la création de sites Internet. Un an plus tard, mes deux cofondateurs et moi avons déménagé à San Francisco afin d'intégrer le programme du Y Combinator. En 2018, Weebly se fait racheter par Square pour 365 millions de dollars. Parmi les 50 millions de sites qui ont été créés en utilisant Weebly, beaucoup sont ceux d'entreprises. Nous avons donc progressivement réorienté notre outil à destination de cette cible afin de leur permettre de créer un site vitrine ou une boutique en ligne en toute simplicité. 

Les éditeurs de site se heurtent de pleins fouets aux géants de la place de marché comme Amazon ou Alibaba. Quelle sera la place d'un éditeur de sites dans ce nouveau puzzle commercial ?

Le monde de l'e-commerce est devenu complexe pour les vendeurs. Traditionnellement, ces derniers étaient en position de force. Désormais, ce sont les acheteurs qui ont le pouvoir et qui imposent leurs conditions. Ils veulent pouvoir acheter et se faire livrer quand ils le veulent. Nous aidons les entrepreneurs à répondre à cette complexité et à être présents sur ces nouveaux canaux tels qu'Amazon ou les réseaux sociaux comme Instagram et Pinterest. En bref, nous souhaitons que les vendeurs puissent être là où les acheteurs se trouvent !

Vous ne voyez pas forcément d'un bon œil les marques pratiquant le Dropshipping (pratique d'un e-retailer qui consiste à vendre en ligne des produits directement en stock chez son fournisseur, ndlr). Que leur reprochez-vous ?

Ces marques, que vous pouvez par exemple beaucoup sur Instagram, mettent souvent en avant des produits qui ont l'air beaux et attractifs sur les photos alors que ce n'est pas la réalité. Beaucoup mentent sur la qualité des produits. Vous pensez acheter une veste de grande qualité et vous vous rendez compte, une fois le produit reçu, que c'est tout l'inverse. La raison à cela est que ces produits sont souvent commandés sur des sites comme Alibaba et arrivent directement chez le client sans que la qualité ait été vérifiée par le vendeur. C'est pourquoi j'ai tendance à appeler ces marques des 'Burner Brands' (marques jetables, ndlr).

Comment empêchez-vous vos utilisateurs de mettre en place ces pratiques ?

" Beaucoup de marques pratiquant le Dropshipping mentent sur la qualité des produits "

D'abord celles-ci vont à l'encontre de notre politique et nous nous réservons le droit de supprimer les sites qui ne respecteraient pas nos règles à chaque fois qu'ils nous sont signalés. par ailleurs, nous ne facilitons pas ces pratiques dans nos fonctionnalités. Pour autant, le Dropshipping n'est pas quelque chose de mauvais en soi et je n'ai rien contre cette idée de stocker quelque chose dans un entrepôt pour le faire livrer directement chez le client. Ce qui est mauvais en revanche, ce sont ces marques qui mentent aux consommateurs sur leurs produits.

David Rusenko est le fondateur et président de Weebly, une plateforme de création de sites e-commerce créée en 2006 et rachetée par Square en 2018 pour 365 millions de dollars. Il intègre le programme du Y Combinator en 2007 à 22 ans après des études à la Penn State University.

Et aussi : 

Autour du même sujet

Annonces Google