NRF 2019 : les investissements IT des retailers payent enfin

NRF 2019 : les investissements IT des retailers payent enfin Le plus grand salon au monde dédié au commerce connecté se tient à New York durant trois jours. Reportage.

A l'appel du NRF retail's big show 2019, les distributeurs ont répondu présent. Malgré une température en dessous des 0°C et quelques flocons de neige, ces derniers ont envahi les hôtels de Manhattan à New York, puis convergé par bus entiers, en taxi ou en métro vers le Jacob K. Javits convention center. Le NRF retail's big show, le plus grand salon mondial dédié au commerce connecté, pouvait commencer.

Plus de 37 000 personnes sont attendues pour ce NRF retail's big show 2019. © JDN / Quentin Ebrard

Cette 108e édition est indéniablement marquée du sceau de l'optimisme. La National Retail Federation (NRF), la voix des distributeurs aux Etats-Unis, parle même d'une "année 2018 historique" : les ventes de détails ont crû de 4,5% sur un an aux US. "Les retailers sont de retours. En 2018, notre industrie a apporté 2,6 trillions de dollars au PIB américain et a permis l'ouverture nette de près de 2 000 magasins", s'est enorgueilli Chris Baldwin, président de la chaîne d'entrepôts BJ'S Wholesale club, devant plusieurs milliers de personnes lors de la conférence d'ouverture.

Le ROI de l'innovation

La principale raison de ces bonnes performances, assure la NRF, c'est l'investissement technologique qui commence à payer. Supply chain, omnicanalité, digital store, création d'un écosystème… les retailers brick&mortar font feu de tout bois pour rattraper leur retard face aux agiles e-commerçants et répondre aux nouvelles exigences des consommateurs.

"Ces retailers priorisent aujourd'hui leurs investissements selon trois degrés d'urgence"

"Ces retailers priorisent aujourd'hui leurs investissements selon trois degrés d'urgence", a complété Sucharita Kodali, vice-présidente chez Forrester Research, en partageant des données lors de sa conférence "Etat des innovations retail 2019" plus tard dans la matinée :

  • Tout d'abord, les marchands investissent en priorité (hot) dans la sécurisation de la data, le mobile, l'omnicanalité et la personnalisation. "Cette dernière est incroyablement importante pour eux. Ils doivent trouver un équilibre entre l'envie du consommateur de recevoir des offres en fonction de ses goûts et la crainte d'être trop intrusif", a détaillé Sucharita Kodali.
  • Dans un second temps (lukewarm), les retailers investissent dans le digital in store et l'intelligence artificielle.
  • Enfin et en dernier lieu (cool), les professionnels investissent dans la robotisation, la réalité augmentée et la réalité virtuelle.

Des solutions à gogo

Pour réussir sa transformation numérique, ce salon est l'endroit rêvé. Dans les allées, plus de 700 exposants proposent tous les services possibles pour digitaliser un commerce (analytics in-store, RFID, consignes adaptables aux magasins, logiciel de supply chain...) Cette année encore, de nombreux exposants présentent des solutions visant à unifier l'offre online et offine des marchands. Preuve qu'il reste encore du chemin avant d'atteindre l'omnicanalité !

"Notre grande force, c'est toute la data dont nous disposons"

A l'innovation lab, l'étage où sont réunies les innovations les plus prometteuses, les exposants font la part belle à l'image cette année. Du configurateur 3D de produit pour l'e-commerce (Threekit) à l'outil de recherche visuel (Vizense) en passant par la reconnaissance d'image pour anticiper l'approvisionnement des étagères (Smart Shelf). Mais les solutions innovantes touchent tous les domaines : commerce vocal adapté aux sites (VUI), miroirs connectés (Mirow), robots d'entrepôts (Tompkins robotics) et autres magasins sans caisses (Aifi et Zippin)

Le NRF retail's big show est enfin l'occasion d'assister à des conférences en présence de distributeurs et de marques mondiales. Ces derniers viennent ici montrer leurs gros bras. "Notre grande force, c'est toute la data dont nous disposons", a assuré Jeremy King, vice-président exécutif et directeur de la technologie chez Walmart. D'autres enseignes monteront sur scène, comme Target, Ikea, Alibaba, Nordstrom ou encore Lacoste.

Plus de 37 000 participants, issus de 99 nationalités, déferleront ainsi durant trois jours, du dimanche 13 janvier au mardi 15 janvier, pour fêter, réfléchir, construire et inventer le shopping de demain.

Et aussi :

Annonces Google