Bastien Duclaux (Twenga) "Tout le secteur des comparateurs de prix est déjà focalisé sur Noël"

Pour la rentrée, le JDN interviewe chaque jour un dirigeant de l'e-business qui livre ses prévisions de marché et ses objectifs pour le second semestre. Aujourd'hui, Bastien Duclaux, DG du comparateur Twenga.

JDN. Comment s'est passé le premier semestre pour Twenga ?

Bastien Duclaux. Nous avons enregistré une très forte croissance. Au niveau mondial, nous sommes passés de la 20ème à la 14ème place des comparateurs de prix, de 40 000 à 70 000 marchands référencés et de 100 à 150 millions d'offres indexées. Nous pensons que notre modèle au CPA est aussi en train de prendre le dessus sur nos concurrents qui travaillent en CPC : qui plus est en temps de crise, les marchands veulent des ventes et pas seulement des visiteurs.

 

Au premier semestre, nous avons aussi lancé une chaîne voyage et hôtels, mais également préparé la nouvelle version du site, sortie début août dans quelques pays et achevée fin août en France. Nous partions de très loin sur l'ergonomie et avons accompli un saut très important en la matière, ainsi que sur la qualité du moteur de recherche et des fonctionnalités de filtrage des résultats. Depuis sa mise en service, le temps passé sur le site a augmenté de 30 à 35 %. Nous avons aussi amélioré l'infrastructure du site, qui est désormais 20 à 30 % plus rapide. Nous sommes maintenant idéalement positionnés pour terminer l'année. Nous visons entre 200 et 300 % de croissance en 2009.

 

Quels sont vos objectifs pour le deuxième semestre ?

Le taux de conversion a baissé en août, de 5 à 8 % selon les pays. Mais depuis 15 jours il a retrouvé un niveau équivalent à celui d'il y a un an et demi, nous sommes donc très optimistes. Notre priorité est de dépasser LeGuide.com et Shopping.com en France et de devenir le numéro un européen d'ici six mois. Pour cela, nous comptons sur la qualité de l'ergonomie de notre site et sur l'augmentation du contenu indexé. En France, nous voulons en six mois augmenter de 10 000 à 20 000 le nombre de marchands référencés. Nous continuerons aussi de travailler à l'amélioration des résultats de la recherche qui, on le voit dans le match que se livrent Google et Bing, est primordiale.

 

Enfin, nous lançons dans trois semaines une nouvelle application iPhone. Plus ergonomique, elle permettra de consulter directement le site du marchand plutôt que de n'afficher que le prix. Nous sommes convaincus que les consommateurs aiment pouvoir vérifier les prix en ligne lorsqu'ils sont en magasin. Notre stratégie mobile est donc très importante et nous tenions, sur cet aspect aussi, à être prêts pour la période de Noël.

 

Comment va évoluer votre secteur sur les prochains mois ?

Tout le secteur des comparateurs de prix est déjà focalisé sur la période de Noël. Il est absolument stratégique de mettre en avant dès aujourd'hui les produits qui seront les plus demandés. En effet, les achats ne commencent généralement que début novembre, mais la prise d'information débute un mois plus tôt.

 

Plus largement, le premier semestre a été assez difficile pour l'e-commerce mondial. Si la France en a beaucoup moins souffert, pour beaucoup d'e-commerçants de l'Hexagone le quatrième trimestre sera tout de même stratégique. Tous les acteurs veulent donc faire le maximum pour rattraper un premier trimestre souvent décevant. Chez les comparateurs de prix, nos concurrents ont dit qu'ils conserveraient leur modèle au CPC, je pense donc qu'ils vont progressivement ne plus garder que les sources de trafic les plus qualitatives. Chez eux comme chez nous, l'effort principal portera sur l'ergonomie.

 

 Mardi, Grégory Gosset (Télé 2 Mobile)  

Annonces Google