Marc Lolivier (Fevad) "L'édition 2013 des Enjeux Ecommerce se place sous le thème de la performance et de la compétitivité"

Temps forts, thématiques abordées, intervenants... Le délégué général de la Fevad nous dit tout sur Les Enjeux Ecommerce, qui se dérouleront le 27 juin en partenariat avec le JDN.

JDN. A l'heure où la croissance de sites leaders de l'e-commerce ne s'élève plus qu'à 2%, quels sont les grands enjeux du secteur ?

lolivier2 275
Marc Lolivier, délégué général de la Fevad © S. de P. Fevad

Marc Lolivier. Cette croissance ralentie est aussi un vrai signe de maturité. Certes la consommation est en berne, mais ce chiffre témoigne également d'un choix stratégique de certains e-commerçants, qui sortent progressivement de leur course au chiffre d'affaires pour se concentrer sur leur rentabilité. Cela n'empêche pas le secteur de conserver l'agilité, la vitalité et le goût pour l'innovation qui le caractérisent. Mais dans un cadre sans doute plus rationnel.

C'est la raison pour laquelle nous avons souhaité placer l'édition 2013 des Enjeux Ecommerce sous le thème de la performance et de la compétitivité. Internet constitue un outil indispensable pour les pure players, ainsi qu'un levier incontournable pour les retailers. Internet au service de la performance du commerce, quel que soit le canal de vente, sera le fil conducteur des prochains Enjeux E-commerce.


En quoi consistent ces Enjeux Ecommerce, dont la Fevad organise cette année la deuxième édition ?

Cet événement, qui se déroulera le 27 juin prochain au Pavillon Gabriel, à Paris, est le grand rendez-vous de tous les acteurs qui s'intéressent à l'e-commerce, adhérents à la Fevad ou non. Il réunit tous les décideurs, prestataires et dirigeants de sites marchands. Toutes les grandes thématiques qui intéressent les e-commerçants, les distributeurs et les marques y sont abordées. Les conférences et tables rondes qui jalonneront la journée aborderont la digitalisation du parcours client, le big data, le m-commerce, la personnalisation de l'offre... Pas de généralités ni de grands principes, mais des informations véritablement exploitables.

La journée offrira également l'occasion de rencontres et de networking. L'e-commerce bénéficie encore d'une dimension humaine. Ses acteurs apprécient de se retrouver et de partager. Nous proposerons, à nouveau cette année, un espace dédié où ils pourront échanger.

 

Quels seront les principaux temps forts de la journée ?

La plénière inaugurale verra intervenir Nick Leeder, DG de Google France, Daniel Malouf, DG d'Auchan e-Commerce France, Yves Tyrode, DG de Voyages-sncf.com, et Albert Malaquin, PDG de Rue du Commerce. Ils évoqueront les nouvelles frontières de l'e-commerce, dans un contexte où la montée en puissance des grandes enseignes de distribution remet en cause le leadership du modèle pure-players. Ils réagiront également à l'étude inédite que présentera McKinsey sur le "Consumer Decision Journey". En identifiant les points de contact successifs qui conduisent le consommateur à acheter, ce modèle permet de comprendre les leviers à mettre en œuvre à chaque étape pour catalyser l'acte d'achat, qu'il ait lieu en ligne ou hors ligne.

D'autres études seront également présentées en avant-première et commentées au cours des tables rondes par une quarantaine d'intervenants, pour la plupart dirigeants de grands sites e-commerce : e-Bay, Darty, Delamaison, Club Med, Vente Privée, Meetic, Orange, Priceminister.... La fin de la journée sera consacrée à la digitalisation du parcours client, au travers d'une étude sur la transition numérique des magasins réalisée par Catherine Barba. Enfin, un grand cocktail clôturera la journée.

 

Cette édition 2013 sera aussi marquée par la tenue d'ateliers...

C'est la nouveauté de cette année. Nous avons estimé qu'il était important d'aller plus loin sur certains thèmes opérationnels, en organisant des ateliers où des experts pourront confronter leurs points de vue. Le premier sera consacré au financement des sites marchands. Cette question intéresse tous les créateurs de sites et bien sûr les investisseurs, pour qui l'e-commerce demeure un terrain privilégié. Elle concerne aussi les enseignes physiques qui se développent sur le Web en rachetant des pure-players. Des investisseurs et des fondateurs de sites marchands viendront partager leur expérience.

Le second atelier portera sur le capital humain. Le secteur a beau être marqué par la technologie, il n'en repose pas moins sur des hommes. L'e-commerce est donc aussi une affaire d'organisation et de ressources humaines. Une étude dressera pour la première fois un bilan sur l'état du marché de l'emploi dans le secteur et sur l'offre de formation existante. Une table ronde s'intéressera ensuite aux grands enjeux RH : recrutement et fidélisation des talents, politiques salariales, métiers d'avenir, filières sous tension...  Les stratégies de transition digitale dans les organisations traditionnelles seront également abordées.

Les problématiques de sécurité feront l'objet du dernier atelier. L'enjeu économique est important : la fraude à la carte bancaire sur Internet coûte annuellement aux sites pas moins de 100 millions d'euros. Or ces pratiques entraînent aussi le risque d'une confiance ébréchée chez les cyberacheteurs. Pour les e-marchands, l'enjeu consiste donc à résoudre ce paradoxe : les consommateurs exigent un parcours d'achat à la fois fluide et sécurisé. Cet atelier permettra de faire le point sur l'état de la fraude et les moyens de l'endiguer. Nous présenterons également le nouveau livre blanc de la Fevad sur la sécurisation des paiements, qui permettra en outre de tirer enfin un vrai bilan du dispositif d'authentification 3DSecure.


Combien de participants attendez-vous ?

L'an dernier nous étions environ 350 sur la journée. Cette année nous attendons plus de 400 personnes. Aujourd'hui, à un mois de l'événement, nous dénombrons déjà 340 inscriptions. Mais pour ceux qui ne sont pas encore inscrits, il est encore temps.

 

Marc Lolivier est délégué général de la Fédération e-commerce et vente à distance (Fevad) depuis 2002. Titulaire d'une maîtrise en droit privé, d'un DEA en droit de la propriété intellectuelle et diplômé de l'Institut Français de Presse, il a d'abord exercé ses fonctions en entreprise et occupé le poste de directeur juridique & affaires réglementaires Europe au sein d'un groupe international d'édition. Parallèlement à ses fonctions à la Fevad, il est également vice-président - délégué général de l'Union Française du Marketing Direct et vice-président de la Fédération Européenne du Marketing Direct. Il occupe par ailleurs des mandats dans différents organismes privés ou publics en tant que représentant des professionnels du commerce électronique. Auteur de nombreux articles consacrés au marketing direct et au commerce électronique parus en France et à l'étranger, il enseigne à l'Université de Paris I.

Fevad / Investisseur

Annonces Google