Réseaux : à quoi les opérateurs doivent-ils s’attendre dans les prochaines années ?

Au cours de la dernière décennie, la cybersécurité s'est imposée dans le quotidien et a fermement éveillée la conscience du grand public.

L'année 2018 a elle été marquée par une série d'attaques, très médiatisées, contre des entreprises célèbres telles que British Airways, Under Armour et Ticketmaster, et nous a confronté presque quotidiennement aux multiples problèmes qui pourraient survenir dès lors que les applications et les données d'une entreprise sont vulnérables.

Cette prise de conscience accrue en matière de sécurité nous fait également nous interroger sur la manière d’accéder au monde connecté. Mais aussi sur la confiance que nous accordons aux appareils et réseaux mobiles, qui représentent aujourd’hui notre principal "mécanisme" d'accès.

Les préoccupations des consommateurs en matière de sécurité ont ainsi augmenté, ainsi que celles des opérateurs de téléphonie mobile, les poussant à reconsidérer la manière dont ils identifient, surveillent et remédient aux menaces sur leurs réseaux. En 2019, les opérateurs mobiles se concentreront davantage sur la cybersécurité afin de pouvoir s'attaquer à ce paysage en constante évolution. Ils le feront à la fois pour se défendre, pour défendre leurs services et leurs clients, ainsi que pour créer de nouvelles opportunités et de nouveaux facteurs de différenciation qui façonneront leurs stratégies pour les années à venir.

La sécurité de la 5G dominera les débats

Jusqu'à récemment, la sécurité des points d'accès des utilisateurs n'était pas une priorité pour de nombreux opérateurs de téléphonie mobile. Ils se considéraient protégés, croyants que les appareils connectés à leurs réseaux ne pouvaient pas causer de dommages importants à leurs services, entre eux, ou à Internet en général.

Mais, avec la 4G, la rapidité de connexion a augmenté et continuera d’augmenter encore plus lorsque la 5G apportera une connectivité multi-gigabit. Si l'on ajoute à cela les millions d'appareils IoT (vulnérables) directement connectés aux réseaux mobiles, les acteurs malveillants seraient en mesure d’accéder à une force de frappe sans précédent pour mener des attaques DDoS (par déni de service) considérables et potentiellement dévastatrices.

Ces dernières pourraient causer des problèmes importants pour les opérateurs, même s'ils ne sont pas la cible initialement visée, et avoir un impact sur la disponibilité et la qualité de l'expérience utilisateur, notamment si les capacités appropriées ne sont pas en place. Face à de tels risques, la sécurité est aujourd'hui un élément clé de la stratégie des opérateurs mobiles, d'autant plus que de nouveaux services 4G et 5G, qui exigent une fiabilité et une qualité de service spécifiques pour les applications critiques en matière de sécurité, sont à l’étude.

La visibilité des opérateurs devient essentielle

En 2019, à mesure que les opérateurs feront évoluer leurs stratégies de sécurité, la visibilité de bout en bout des communications deviendra essentielle. Le réseau devra, de plus en plus, fournir un moyen unifié d'observer, d'identifier et de corriger les communications et les dispositifs malveillants ou suspects.

Le nombre d'appareils connectés aux réseaux mobiles continuera d'augmenter de façon exponentielle, mais avec des niveaux de ressources variables et une sécurité intégrée, la surveillance et l'identification des menaces deviendront à la fois plus critiques et plus difficiles.

Pour relever ces défis urgents, la visibilité de l'ensemble du réseau deviendra encore plus vitale. Ce n'est qu'en surveillant l'activité des utilisateurs et en monitorant les appareils que les opérateurs mobiles seront en mesure d'identifier si les devices connectés se comportent d'une manière suspecte ou malveillante. Forts de ces connaissances, ils seront en mesure d’identifier les menaces potentielles et de corriger rapidement les problèmes avant qu'ils n'aient un impact sur leurs services. Ce faisant, ils amélioreront l'expérience client et contribueront in fine à réduire le taux de résiliation.

La sécurité, une opportunité

Au-delà de la simple prévention des menaces, la visibilité du réseau fournira aux opérateurs l'intelligence dont ils ont besoin pour lancer de nouveaux services à valeur ajoutée. Cela deviendra de plus en plus important à mesure que la 5G s’imposera comme une réalité. En 2019, nous verrons les opérateurs, de téléphonie fixe et mobile, étudier comment ils peuvent créer des sources de revenus additionnels en offrant de nouveaux services aux fournisseurs d'applications IoT, aux entreprises et aux consommateurs. Ils se tourneront vers leurs fournisseurs pour en faciliter le développement.

L'Internet des objets permet de nouvelles applications et optimisations dans de nombreuses industries, impliquant des communications machine-to-machine avec très peu de supervision. Dans certains domaines, les services mobiles prennent le relais des services filaires et font passer les menaces d'une infrastructure (ancienne) potentiellement compromise à de nouveaux réseaux. Les opérateurs de réseaux mobiles sont idéalement placés pour identifier passivement les changements de comportement pouvant indiquer une activité néfaste, et devraient chercher à tirer des services et de nouveaux revenus de ces capacités.

Avec un marché des telcos sous pression croissante, ces nouvelles opportunités ont un fort potentiel transformationnel. Nous devrions voir un nombre croissant d'opérateurs commencer à améliorer leurs propositions en matière de sécurité et à tirer parti de la richesse des données qu'ils ont acquises.

La montée en puissance de la sécurité proactive et embarquée

Dans notre monde connecté, nous comptons sur la cible pour se protéger elle-même. Cela peut fonctionner correctement si les moyens de défense appropriés sont mis en place, mais ce n'est pas toujours le cas. Et le problème s'aggrave à mesure que le nombre d'infrastructures vulnérables augmente. Au cours des deux à trois prochaines années, les opérateurs réseaux chercheront à adopter une approche plus proactive pour identifier et traiter les menaces, et éliminer le trafic malveillant au plus près de sa source. Cela rendra non seulement cet environnement connecté beaucoup plus performant, mais cela le conduira à plus de sûreté et de propreté.

En 2019, cela commencera à devenir une stratégie majeure et, dans les années à venir, les opérateurs tireront de plus en plus parti de ces capacités pour offrir de nouveaux types de services, un service Internet plus sain et réduire ainsi les risques de sécurité dans tous les domaines.

Autour du même sujet

Réseaux : à quoi les opérateurs doivent-ils s’attendre dans les prochaines années ?
Réseaux : à quoi les opérateurs doivent-ils s’attendre dans les prochaines années ?

L'année 2018 a elle été marquée par une série d'attaques, très médiatisées, contre des entreprises célèbres telles que British Airways, Under Armour et Ticketmaster, et nous a confronté presque quotidiennement aux multiples problèmes qui pourraient...