BlackBerry s'ouvre plus largement à Android et iOS

BlackBerry s'ouvre plus largement à Android et iOS Nouvelle étape dans l'ouverture de BlackBerry sur des systèmes mobiles tiers. Après le décloisonnement de son outil d'administration mobile, le groupe va gérer la combinaison d'espaces personnel et professionnel sur iOS et Android.

En avril 2012, BlackBerry inaugurait la prise en charge d'iOS et Android par Mobile Fusion, son outil de gestion de flotte mobile (ou MDM pour Mobile Device Management). Objectif : permettre aux entreprise d'administrer un parc de terminaux mobiles hétérogènes depuis une solution unique - et ce en matière d'applications, de gestion des accès, des politiques de sécurité... En mai 2013, BlackBerry annonçait la sortie pour l'été de déclinaisons pour iOS et Android de la messagerie instantanée BlackBerry Messenger (BBM).

1645504
Thorsten Heins, PDG de BlackBerry, en train de présenter le nouveau BlackBerry Q5, lors de la conférence BlackBerry Live le 14 mai. © BlackBerry

Nouvelle étape dans cette stratégie d'ouverture, le groupe lance une nouvelle version de son outil Balance, capable elle aussi de prendre en charge iOS et Android. Rebaptisé pour l'occasion Secure Work Space, ce module, livré en option avec le serveur d'administration BES 10, est conçu pour gérer sur un même terminal des espaces, personnel et professionnel, isolés l'un de l'autre. En ligne de mire : répondre aux besoins de sécurisation des données et applications personnelles manipulées sur un mobile, smartphone ou tablette, également utilisé pour un usage personnel.

Avec la sortie du BlackBerry 10, le groupe s'est engagé aussi dans cette stratégie d'ouverture, en proposant un environnement de développement permettant la création d'applications web ou hybrides (et donc plus facilement portables sur d'autres types de smartphone). Cette nouvelle étape portant sur le cœur de l'écosystème applicatif BlackBerry confirme plus que jamais cette volonté d'ouverture.

Annonces Google