Les revenus des stores d'applications vont tripler entre 2014 et 2018

Les revenus des stores d'applications vont tripler entre 2014 et 2018 La croissance est portée par les achats et la publicité in-app. Le modèle payant devient lui très marginal.

Les revenus issus de l'App Store et de Google vont tripler entre 2014 et 2018 dans certains pays comme la France, l'Allemagne et les Etats-Unis, selon la dernière étude publiée par App Annie et IDC. La croissance sera même encore plus forte pour des pays tels que le Brésil, l'Inde et la Russie avec multiples respectifs de 4,8, 4,4 et 3,6. 

app annie 2
La croissance est forte, chez les pays matures comme chez les pays en développement. © App Annie et IDC

Cette progression s'accompagne d'un changement progressif de paradigme économique, alors que le modèle "freemium" et la publicité in-app s'imposent comme les modèles économiques qui marchent. L'étude estime ainsi qu'au sein des 10 pays les plus matures, les revenus en provenance de la publicité in-app vont progresser de 71% entre 2013 et 2014 alors que ceux du modèle "freemium" vont croître de 72%. Dans le même laps de temps, le chiffre d'affaires généré par la vente d'application va reculer de 19%. Un constat auquel fait écho une récente étude de Juniper Research qui estime que sur les plus de 235 milliards d'applications téléchargées en 2015, à peine 1% seront payantes. 

app annie 1
Achats et pub in-app sont les modèles économiques plébiscités. © App Annie et IDC

Popularisé par des succès mondiaux comme Clash of Clans et Candy Crush, le modèle économique est donc aujourd'hui porté par la majorité du marché. Ainsi 70% des éditeurs sondés par App Annie expliquaient que leur ambition était de monétiser leur application via des achats in-app. Un peu moins de 50% évoquaient quant à eux la publicité in-app. Qu'il s'agisse du NYTimes, de WhatsApp, Evernote ou Skype, tous proposent une expérience gratuite, qui est enrichie d'une manière ou d'une autre, moyennant paiement. Si le ratio d'utilisateurs qui passent au payant est relativement faible, compris entre 0 et 5%, dans les trois-quart des cas, l'équation semble être avantageuse. En 2019, les revenus générés par les applications mobiles s'établiront à près de 99 milliards de dollars, toujours selon Juniper Research.

Annonces Google